Sommaire
Senior Actu

Auboutdufil : 40.000 appels en deux ans pour lutter contre l’isolement des personnes âgées

L’association Auboutdufil, créée en juin 2007 pour lutter contre l’isolement des personnes âgées, fait un premier bilan au bout de deux années d’activité : en deux ans, les bénévoles de cette structure parisienne ont reçu 40.000 appels.


En deux ans d’activité (2007/2009), les bénévoles de l’association Auboutdufil ont donc reçu plus de 40.000 appels, soit une soixantaine par jour… Au cours du 1er trimestre 2010, 7.056 appels téléphoniques de réconfort ont été passés par les appelants bénévoles pour un total de près de 1.300 heures de conversation. Janvier s’est distingué en nombre d’appels et Mars en nombre d’heures...

Profitons de la parution de ces premiers chiffres pour revenir sur le concept de cette association… L’idée remonte à 2003, et notamment à la première quinzaine du mois d'août, durant laquelle l’Europe a été atteinte par une canicule exceptionnelle qui a entraîné la mort de 15.000 aînés… Jacques Chirac, président de la République, souligne alors le manque de solidarité entre citoyens, déplorant la dégradation du lien social, notamment envers les personnes âgées.

Face à ce constat, les fondateurs de cette association, se sont demandés quelles nouvelles formes de communication pouvaient être mises en place pour favoriser le lien social. L’idée de la téléphonie s’est vite imposée… Couts réduits, performance plus grande, souplesse d’utilisation. Pourtant, paradoxalement, les personnes seules, et notamment les seniors, n’ont pas beaucoup plus de contacts humains depuis cette révolution technologique.

De fil en aiguille, l’esprit de l’association se met en place pour aboutir à son concept actuel : offrir un contact chaleureux et régulier par téléphone, à toute personne qui se sent seule et qui a envie de bavarder un moment. « Celle-ci nous communique son numéro de téléphone fixe, son prénom et le moment dans la journée qui lui convient le mieux pour être appelée » souligne le communiqué de l'association.

Et d'ajouter : « en toute confidentialité, un de nos appelants bénévoles lui téléphone par l’intermédiaire de l’association, pour assurer l’anonymat des deux interlocuteurs ». Chacun de nos bénévoles, « sélectionné avec rigueur, est formé à l’écoute, et encadré par un coordinateur référent au sein de notre association ». La conversation est libre, anonyme, confidentielle et sans jugement ; le service est gratuit et sans engagement.

Les appelants sont exclusivement des bénévoles. Ils s’engagent à se former, à téléphoner deux heures par semaine au minimum et à partager leurs expériences lors des groupes de parole. Tous les échanges téléphoniques se font via un centre d’appels. Il automatise les processus en quasi-totalité allégeant par ailleurs l’administration et les ressources humaines. Il garantit également l’anonymat des contacts et la confidentialité des échanges, deux principes fondateurs d’auboutdufil.

En ce qui concerne l’appelé, il lui suffit de disposer d’une ligne de téléphonique fixe, de choisir le rythme d’appel qui lui convient : jour(s) et plage(s) horaire(s), d’échanger librement tout en restant respectueux de l’appelant. Il est libre d’arrêter quand il le souhaite, sans aucun engagement de sa part.

Désormais « Au bout du fil » met en place un service de veille quotidienne, particulièrement apprécié en période d’été (qui approche) lorsque la solitude, plus fortement ressentie est plus lourde à porter encore.

Au bout du fil
22, rue de la Saïda
75015 Paris

Tél : 01 77 62 44 90


Publié le Mercredi 14 Avril 2010 dans la rubrique Aides à domicile | Lu 2711 fois