Sommaire
Senior Actu

Au Japon un robot facilite le shopping des seniors

Avec l’âge et le handicap, il devient de plus en plus difficile de faire ses courses. A cet effet, un test d’une semaine se déroule actuellement dans un centre commercial japonais de la préfecture de Fukuoka, où des dizaines de consommateurs d’âges différents vont essayer les services d’un robot qui les assistera dans le déroulement de leurs achats.


Les grandes surfaces et les centres commerciaux risquent de perdre une grosse partie de leur clientèle dans les années à venir avec le vieillissement de la population. Ces immenses temples de la consommation sont en effet peu adaptés aux acheteurs âgés : éloignement des centres villes, obligation d’y rendre en voiture, gigantisme des structures, packaging et rayons inappropriés, etc.

Pour tenter de se préparer à cette évolution, sous l’égide du ministère de l’Economie et de l’industrie, le fournisseur d’accès internet NTT Communications associé au constructeur robotique Tmsuk, mènent depuis la semaine dernière et jusqu’à mercredi prochain un test pilote, avec un robot « serveur autonome » dans le centre commercial Diamondcity, situé au sud-ouest du pays.

Concrètement, une série de deux batteries de tests ont été mises en place depuis quelques jours, avec la participation quotidienne d’une dizaine de consommateurs. Si les essais sont concluants, ce robot pourrait venir en aide aux personnes âgées ou handicapées dans le courant de l’année 2007. Il pourra alors leur permettre de faire plus facilement leurs courses, aussi bien sur place dans le centre commercial, que confortablement assises chez elles derrière leur ordinateur.

Le premier test consiste à guider une personne jusqu’à une boutique précise. Le robot, géolocalisé dans le centre commercial, peut, grâce à des capteurs qui se trouvent dans le sol et d’autres à l’entrée de certaines boutiques, conduire un client au magasin qu’il souhaite visiter. De plus, lorsque le consommateur passe devant une enseigne, la machine peut lui indiquer sur son écran tactile les produits proposés et disponibles. L’acheteur peut alors les acquérir et les entreposer dans le robot qui est doté d’un compartiment fermé.

Le second test vise à vérifier la fonction télécommunication de ce robot : cette dernière doit permettre d’effectuer un achat à distance. A partir d’un simple PC, un utilisateur peut ainsi manipuler la machine et se promener virtuellement dans les boutiques grâce à la caméra du robot ; il est possible de prendre des photos et même, de discuter avec un employé en mode « visiophonie ».

Demain, ce seront peut-être les machines qui feront la queue dans notre supermarché ?
Au Japon un robot facilite le shopping des seniors


Publié le Lundi 13 Février 2006 dans la rubrique Internet | Lu 5960 fois