Sommaire
Senior Actu

Au Japon, la criminalité senior représente 11% de l’ensemble des crimes et délits

Selon de récentes statistiques publiées par la police japonaise, l’ensemble des infractions commis par les personnes âgées de plus de 65 ans représentent 11% de tous les crimes et délits perpétrés au Pays du soleil levant, indique un article du quotidien nippon Yomiuri.


Selon les chiffres de ce rapport de l’Agence nationale de la police (NPA) publié aujourd’hui dans la presse japonaise, les seniors représentaient en 2005, 10.9% de l’ensemble des crimes et délits commis dans le pays. Ce qui a donné lieu à 42.108 arrestations. Toutefois, précisons que ce chiffre ne comprend pas les responsables d’accidents de la route ayant entraîné des morts ou des blessés.

Les chiffres de 2004 atteignaient déjà les 9.4% alors qu'en 1990, la criminalité senior (ou "crime gris") ne représentait que 2.2%.

Plus surprenant encore : alors que la population senior japonaise a augmenté de 1.7 fois entre 1990 et aujourd'hui, les arrestations de personnes âgées ont été multipliées par 6.6 sur la même période.

Les aînés sont en moyenne plus concernés par les vols : 65% de l'ensemble des crimes seniors (vs 50% pour la moyenne nationale). Toutefois, la police a également noté un triplement des crimes commis par les 60 ans et plus entre 1990 et maintenant. Ainsi, en 2005, 141 seniors ont été arrêtés pour meurtres. Dans presque un tiers des cas (32%), la victime est le conjoint, soit deux fois plus que la moyenne nationale. .../...
Au Japon, la criminalité senior représente 11% de l’ensemble des crimes et délits

Selon les experts en criminologie, cette augmentation de la criminalité chez les seniors s'explique principalement par l'explosion de la cellule familiale et par l'isolement des personnes âgées. Un rapport sur les raisons de cette criminalité et les moyens à mettre en œuvre pour endiguer cette évolution devrait être rendu public d’ici la fin du mois d’avril.

En attendant, cette évolution de la criminalité senior inquiète les autorités japonaises. En effet, actuellement les personnes âgées de 65 ans et plus représentent 20.7% de la population totale japonaise. Mais d’ici 2014, plus d’un quart des Japonais appartiendront à cette tranche d’âges et en 2040, le taux de seniors dans la population aura alors atteint les 33%.

Une nécéssaire adaptation des prisons

Compte tenu de l’évolution démographique d’une part et de cette criminalité senior qui augmente d’autre part, les quelques soixante-dix centres pénitenciers japonais commencent à s'adapter aux nouveaux besoins de ces détenus âgés.

Certains sont maintenant équipés de rampes pour les fauteuils roulants, de poignées dans les salles de bains et des infirmières spécialement formées aident les prisonniers à prendre leurs repas. « Il ne faut pas pour autant considérer que les prisons deviennent des maisons de retraite » précise cependant un employé du ministère de la Justice. Les prisonniers âgés, même s'ils sont diminués physiquement ou intellectuellement, doivent continuer à travailler. Leurs tâches sont simplement allégées, simplifiées ou alors ils réalisent moins d'heures.

Pour aller plus loin, lire aussi :
Criminalité senior : la police espagnole confrontée à un nouveau type de meurtriers
Adaptation des prisons japonaises au vieillissement des détenus
Allemagne - Le pays est confronté à l'augmentation du 'crime senior'
La solitude et la maladie augmentent le taux de criminalité chez les seniors


Publié le Lundi 8 Janvier 2007 dans la rubrique Société | Lu 5861 fois