Sommaire
Senior Actu

Assurance-vie : les fonds en euros poursuivent leur baisse en 2015

Avec un rendement moyen estimé à 2,3%, les fonds en euros des contrats d’assurance-vie poursuivent leur baisse depuis de longues années... Toutefois, ils restent toujours mieux rémunérés que les autres formules de placement sans risque. Le point avec La Finance pour Tous.


Les Français aiment la sécurité. Pour preuve, les fonds en euros des contrats d’assurance-vie, qui procurent une garantie en capital et un rendement garanti (via « l’effet de cliquet » qui engrange les performances passées) représentent plus des trois-quarts de l’encours détenu en assurance-vie dans le pays.
 
Le reste est généralement investi sur des supports sans garantie en capital, appelés « unités de compte », et placés sur les marchés financiers (actions, obligations, fonds diversifiés) dont le risque est plus ou moins élevé. D’ailleurs à ce propose, il est judicieux, lorsqu’on souscrit à un fonds d’investissement, de bien mesurer le profil de risque du support ! Il convient de bien lire le DICI (Document d’Information Clé pour l’Investisseur) qui donne en deux pages, toutes les informations nécessaires. Demandez-le à votre conseiller.
 
Actuellement, près de 1.600 milliards d’euros sont détenus dans cette enveloppe juridique, contre près de 250 milliards d’euros pour le Livret A. Le fait est que ce dernier a fortement pâti, au cours des deux dernières années, de son taux de rendement historiquement faible (0,75% depuis le 1er août 2015), et les épargnants ont massivement retiré leur argent pour l’investir dans l’assurance-vie et l’épargne logement, deux supports sécuritaires et plus rémunérateurs.
 
Pour 2015, le rendement moyen est estimé à 2,3% net de frais de gestion du contrat par la Fédération française des sociétés d'assurances (FFSA), soit 0,2% de moins qu’en 2014. Mais une fois déduite l’inflation (0,2%) et les prélèvements sociaux (15,5%), le rendement net s’affiche à près de 2 %. Autour de cette moyenne, les résultats présentées par les compagnies varient selon les réseaux. Certains peinent à afficher 2%. D’autres plus rares, arrivent encore à offrir un taux de plus de 3%. Mais attention ! Pour obtenir ce rendement élevé, il faut souvent accepter de prendre un peu de risque.
 
Sur certains contrats, et notamment des contrats vendus sur Internet, il faut diversifier son épargne pour accéder au fonds en euros à fort taux garanti. Bien souvent, il faut verser au minimum 30% en unité de compte. Soyez vigilant, car la garantie en capital ne s’applique que sur le fonds en euros. Sur le long terme toutefois, il n’est pas déconseillé de prendre un peu de risque pour espérer un meilleur rendement. Mais il faut le faire en connaissance de cause...
 
Restez également vigilant sur les frais du contrat, et notamment les frais d’entrée qui s’élèvent parfois à 3% du capital versé. Avec un rendement à 2,3%, le capital au terme d’un an sera inférieur au capital versé à l’origine ! Sachez que ces frais sont négociables et peuvent parfois être nuls. Vérifiez également les frais de gestion du contrat et les frais d’arbitrage, qui s’appliquent lors du transfert d’un fonds à l’autre. 


Publié le Mercredi 16 Mars 2016 dans la rubrique Finances | Lu 1799 fois