Sommaire
Senior Actu

Association Petits Princes : à la recherche de bénévoles seniors

L’association caritative Petits Princes, qui depuis une vingtaine d’années, donne vie aux rêves d’enfants gravement malades, reçoit régulièrement des dossiers de petits garçons et petites filles qui ont besoin de soutien. Mais pour les aider, pour faire que leurs rêves deviennent réalité, l’association doit trouver des bénévoles. Afin de susciter des vocations chez les seniors, voici deux portraits de femmes qui se sont engagées pour redonner à ces enfants le goûts de vivre…


« Nous avons reçu un grand nombre de nouveaux dossiers d’enfants pendant l’été et pour pouvoir y répondre, le recrutement de nouveaux bénévoles est indispensable ! » souligne Axelle Michelez, l’une des bénévoles des Petits Princes. « Nous avons un besoin urgent de faire connaître notre Association auprès de femmes qui souhaiteraient s’engager dans la durée, et notamment de seniors ».

Bénévole, c’est ma vie !

Marie-Christine, 63 ans, 5 enfants entre 30 et 40 ans, 18 petits-enfants entre 9 mois et 16 ans. Bénévole à l’Association Petits Princes depuis 10 ans

Mère au foyer de 5 enfants et sportive accomplie (elle joue au tennis toutes les semaines depuis l’âge de 10 ans), Marie-Christine a toujours eu une vie bien remplie. Aujourd’hui, avec 18 petits-enfants et un mari à la retraite, elle n’a rien perdu de son dynamisme et partage son temps entre sa famille et l’Association Petits Princes.

« Pendant que mon petit dernier préparait ses concours » raconte Marie-Christine « je pensais déjà, avec un peu d’appréhension, au moment où j’allais me retrouver seule à la maison, sans enfant ». L’Association Petits Princes, Marie-Christine en avait déjà entendu parler et elle s’était dit : « Un jour, quand j’aurai le temps... »

Alors, au départ de son fils, elle n’hésite pas, d’autant moins lorsqu’elle apprend que l’Association recherche des bénévoles. « J’ai la chance d’avoir eu 5 enfants en bonne santé. S’occuper de ses propres enfants, ce n’est pas facile tous les jours. Je me suis toujours demandée comment faisaient les parents d’enfants malades ou handicapés. J’avais envie de donner mon temps libre pour ces familles qui n’ont pas eu ma chance

Bénévole depuis 10 ans à l’Association Petits Princes, Marie-Christine reconnaît y avoir découvert le monde du travail. « Aujourd’hui, je suis fière de pouvoir dire que je travaille, alors que j’avais toujours cru que le bénévolat, ce n’était pas du travail

Marie-Christine a la charge de plusieurs enfants, qu’elle suit au long court, pendant toute la durée de leur maladie et avec lesquels elle construit un véritable projet de vie, ponctué de rêves qu’elle met entièrement en place. Elle a une grande admiration pour ces enfants, qui lui permettent de voir la vie autrement. De véritables liens se créent avec les familles.

« Ce que l’on vit à l’Association Petits Princes est formidable, mais il y a aussi des moments très durs, surtout lorsque l’on est confronté à des situations difficiles. En tant que grand-mère, je ne peux pas m’empêcher de voir, dans chacun des enfants que j’accompagne, l’un de mes petits-enfants.» Marie-Christine arrive cependant à prendre du recul et est soutenue, dans les moments difficiles par une psychologue, qui aide l’ensemble des bénévoles à faire la part des choses.

Marie-Christine, depuis 5 ans, a également un rôle de tutrice au sein de l’Association : elle donne son avis sur le recrutement des nouveaux bénévoles, qui se veut volontairement très sélectif et elle accompagne chaque bénévole, au moins la 1ère année. Elle est toujours présente si un bénévole a besoin d’aide ou de conseil.

Etre tutrice implique également pour Marie-Christine d’être largement impliquée dans la prise en charge de tous les petits princes et princesses : accueillir les nouveaux enfants au sein de l’Association, mais aussi vérifier avec la bénévole en charge du dossier que tout a bien été prévu avant la réalisation effective du rêve.

Comme tous les bénévoles de l’Association, Marie-Christine évoque avec émotion les enfants qu’elle a pu accompagner et les rêves qu’ils ont réalisé. Les plus beaux rêves ne sont pas forcément les plus grands. Marie-Christine se souvient de cet enfant que l’Association avait emmené à Disneyland Resort Paris, pendant 2 jours, avec ses 7 frères et soeurs. « C’était comme un cadeau que cet enfant était heureux de pouvoir offrir à sa famille. Le bonheur se lisait dans ses yeux ».

Marie-Christine évoque également Marion qui, à 8 ans, a voulu organiser une grande fête pour remercier toutes les personnes qui l’avaient aidée dans sa maladie. « Grâce à nos partenaires, nous avons pu organiser une fête formidable où elle a pu accueillir les 70 personnes qui comptaient le plus pour elle ».

Elle se souvient aussi de Frédéric passionné de pêche, parti pêcher le thon en Corse avec l’Association. « Quel bonheur de voir cet enfant si heureux et de savoir qu’il a pu vivre sa passion de la pêche grâce à nous ». Le voyage effectué au Canada avec 4 enfants et Augustin, le médecin de l’Association, à la rencontre des baleines, reste également un moment d’intense émotion pour Marie-Christine. Sur le bateau, la guide avait les larmes aux yeux, avouant : « Cela fait 8 ans que je suis guide, jamais je n’avais entendu les baleines chanter de la sorte

Aujourd’hui, Marie-Christine est toujours aussi enthousiaste lorsqu’elle parle de l’Association Petits Princes. Son mari, à la retraite et également bénévole dans une Association, la soutient dans son engagement, même lorsque Marie-Christine part plusieurs jours sur un rêve, en France ou à l’étranger et qu’il doit gérer la maison tout seul …

Lorette, 64 ans, 2 enfants entre 35 et 45 ans, 4 petits-enfants entre 2 ans et 18 ans. Bénévole à l’Association Petits Princes depuis 7 ans

Après trente ans passés à la Mairie de Paris en tant que chargée de mission et à la direction du secrétariat d’un groupe politique, Lorette est aujourd’hui une retraitée active. A l’approche de la pré-retraite, elle se posait souvent la question « Et maintenant ? », persuadée cependant qu’une nouvelle vie s’ouvrait à elle.

Sept ans après, Lorette toujours aussi dynamique, partage son temps entre ses petits-enfants, l’Association Petits Princes et ses multiples activités. D’une activité professionnelle à une activité bénévole

« Ayant été mise en pré-retraite à 56 ans et souhaitant continuer à mener une vie active de jeune grand-mère, sans pour autant consacrer 100% de mon temps à mes petits-enfants, je me suis rapidement intéressée au bénévolat. Je voulais faire quelque chose d’utile, tourné vers les enfants ou les femmes maltraitées. Ma fille aînée est tombée sur une annonce dans la presse. L’Association Petits Princes recherchait des bénévoles pour accompagner des enfants tout au long de leur maladie, construire des projets de vie avec eux et leurs familles, projets dans lesquels venaient s’inscrire leurs rêves. »

Après l’envoi d’une lettre de motivation et d’un CV, Lorette est convoquée, dans les 24h, pour un entretien avec la cofondatrice de l’Association et un tuteur. Suivent alors un 2e, puis un 3e entretien avec d’autres bénévoles de l’Association. « J’ai été stupéfaite, d’une part, par la réactivité de l’Association, d’autre part, par son professionnalisme. Les entretiens étaient menés de manière très sérieuse, tel un entretien d’embauche. »

Plus les entretiens se succèdent, plus Lorette voit sa motivation grandir. Sa candidature est finalement retenue. Après une formation de trois mois, elle se voit confier son premier dossier d’enfant.

Association Petits Princes
15, rue Sarrette
75014 Paris
Tél. 01 43 35 49 00
www.petitsprinces.com


Publié le Vendredi 24 Septembre 2010 dans la rubrique Social | Lu 3633 fois