Sommaire
Senior Actu

Assises du Grand Âge : enjeux et risques pour la prise en charge des personnes âgées

Le 14 décembre prochain, le Réseau Idéal organisera à Paris à la Maison de la Chimie, les Assises du Grand Âge, une rencontre qui s’annonce comme « un temps de réflexion et de partage pour mettre en perspective, évaluer et imaginer les grandes orientations à suivre, s’interroger sur la création d’une cinquième branche ».


13.136.572 personnes âgées (60 ans et plus) étaient recensées par l’INSEE au 1er janvier 2007. Face à l’augmentation de l’espérance de vie, la propension des seniors tend à augmenter et la question de leur prise en charge devient prédominante.

C’est la raison pour laquelle est organisé, le 14 décembre, un temps de réflexion et de partage pour mettre en perspective, évaluer et imaginer les grandes orientations à suivre, s’interroger sur la création d’une cinquième branche.

« Hormis le vieillissement et la dépendance quel est le dénominateur commun entre les personnes âgées ? » s’interrogent les organisateurs. « Le lien social est l’élément non négligeable dont il faut tenir compte pour repenser l’organisation de la société en prenant en compte la place qu’occupent les personnes âgées » ajoutent-ils. En France, plus des trois-quarts des aînés vivent chez eux ou chez un proche ; mais ce choix peut devenir contraignant quand ces personnes ont besoin d’une assistance constante.

La maison de retraite ? Les places sont rares et se font de plus en plus chères parallèlement à la diminution du personnel des établissements. Les établissements spécialisés restent encore hors de portée pour bien des familles françaises bien qu’une partie des dépenses liées aux soins et à l’hébergement soit financée. .../...
Assises du Grand Âge : enjeux et risques pour la prise en charge des personnes âgées

Articulation des dispositifs PA-PH

De nombreux conseils généraux travaillent sur la mutualisation des savoir-faire dans des institutions réunissant sous le même toit personnes âgées non-dépendantes, personnes âgées dépendantes et personnes handicapées. D’un côté, le corps médicalisé prend en charge l’administration des soins et de l’autre les travailleurs sociaux se chargent de l’animation et de l’accompagnement.

"Réunir en un même lieu des personnes nécessitant des soins et/ou aides, à des niveaux d’intensités différents, permettrait une organisation plus sereine quant à l’utilisation des compétences de ces personnels" estiment les organisateurs.

Un tel dispositif peut coûter plus cher au conseil général dans l’état actuel des choses. Cependant, envisager un financement mixte avec notamment la création d’une 5è branche, et un financement privé, pourrait aboutir à un bon compromis. Cette réflexion sera approfondie lors de l’atelier 2.

Voici tout l’enjeu de cette journée qui propose une discussion avec l’ensemble des acteurs de ce secteur (institutionnels, professionnels, responsables administratifs…). Ensemble, ils feront état de leurs expériences, de leurs recherches et de leurs perspectives d’évolutions.

Pour enrichir les débats de cette journée, seront représentés :
- La fédération hospitalière de France
- La fédération nationale avenir et qualité de vie des personnes âgées.
- La CNSA
- Des Conseils Généraux…
- Ainsi que de nombreux autres acteurs.

Assises du Grand Âge : enjeux et risques pour la prise en charge des personnes âgées
Le 14 décembre 2007, à la Maison de la Chimie, Paris


Publié le Vendredi 7 Décembre 2007 dans la rubrique Social | Lu 4843 fois