Sommaire
Senior Actu

Arrêt maladie : les seniors ne sont pas plus concernés que les autres salariés (étude Drees)

Selon l’étude de la Drees (ministère de la Santé) qui vient de paraître, les seniors encore en emploi ne déclarent pas plus d’arrêts maladie que les moins de 50 ans, alors qu’ils se jugent pourtant en plus mauvaise santé. Détails.


« Les seniors en emploi se distinguent-ils de leurs cadets en termes de recours aux arrêts de travail ? » s’interroge la Drees… Eh bien apparemment, non ! Selon la Drees, les seniors toujours en poste « ne déclarent pas plus d’arrêts que leurs cadets, alors qu’ils se jugent en plus mauvaise santé ». Et de préciser que ces travailleurs âgés ont même « une plus faible probabilité que leurs cadets de recourir aux arrêts de travail, toutes choses égales par ailleurs » et sachant qu'ils « sont en meilleure santé que ceux qui sont sortis » du marché du travail.

Ainsi, entre octobre 2002 et septembre 2003, dates de cette enquête, 10,6% des personnes en emploi annoncent s'être arrêtées de travailler au moins une fois. Et « les actifs de plus de 50 ans sont, au contraire, un peu moins nombreux que leurs cadets à avoir eu au moins un arrêt maladie (9% contre 11%) ».

« Il convient cependant de préciser les limites et la portée d’une telle analyse conduite sur les seuls quinquagénaires en emploi. (…) On ne saurait donc généraliser à l’ensemble des seniors les taux de recours aux arrêts maladie observés ici sur les seuls seniors encore en activité » tempèrent les auteurs de l’étude. En effet, ajoutent-ils « en 2003, le taux d’emploi des 55-59 ans est de 54 % et celui des 55-64 ans ne s’élève qu’à 37 %. (…) » et « en France, comme dans la plupart de pays européens, une proportion non négligeable de personnes de 50 ans et plus n’occupe pas d’emploi (18 % de l’ensemble des personnes de 50 ans et plus, d’après l’enquête décennale Santé) ».

Toutefois, précisent encore les auteurs de l’étude, lorsque les seniors interrompent leur travail pour des raisons de santé, ils s’arrêtent pour des durées plus longues que « leurs cadets, soit que les pathologies dont ils sont atteints sont plus lourdes, soit qu'ils souhaitent passer moins de temps à leur travail, soit qu'éventuellement des politiques d'entreprise sont à l'oeuvre et favorisent une mise à l'écart du marché du travail pour les travailleurs âgés ».

Enfin, il ressort aussi de cette étude qu’à âge équivalent, tous les actifs ne se ressemblent pas : par exemple, les indépendants s’arrêtent moins et moins longtemps que les ouvriers. Ces derniers sont d’ailleurs les plus touchés par les arrêts de travail allant de pair avec une pénibilité liée à leur profession. On note aussi que les salariés du commerce s’arrêtent moins souvent mais plus longtemps que ceux de l’industrie.
Arrêt maladie : les seniors ne sont pas plus concernés que les autres salariés (étude Drees)


Publié le Mardi 4 Septembre 2007 dans la rubrique Emploi | Lu 8051 fois