Sommaire
Senior Actu

Argentine – Polémique autour de la recherche des petits-enfants disparus


30 ans après les exactions de la dictature militaire argentine, la polémique fait rage autour de la recherche des petits-enfants disparus. En effet, la Cour Suprême de Justice a décidé en septembre dernier que l’on ne pouvait imposer à un adulte la recherche de sa véritable identité. L’association « Abuelas de la Plaza de Mayo » réunit les mères dont les enfants ont disparu sous le régime militaire, qui sont aujourd’hui devenues des grands-mères qui recherchent leurs petits enfants, enlevés à leur naissance. Elles avaient ainsi découvert qu’Evelyn Vásquez était sans doute la fille d’une disparue, élevée par des militaires. Deux juges avaient alors décidé de la soumettre à des tests ADN pour découvrir sa véritable identité, mais celle-ci a préféré faire appel à la Cour Suprême qui a annulé ces décisions, estimant qu’on ne pouvait obliger un adulte à découvrir sa véritable identité. Les grands-mères de la Place de Mai, qui ont déjà retrouvé 75 des 500 enfants disparus nés en prison protestent contre cette décision qui leur enlève tout espoir de retrouver un jour leurs petits enfants.



Publié le Lundi 3 Novembre 2003 dans la rubrique Social | Lu 1595 fois