Sommaire
Senior Actu

Appareillage auditif vs assistant d’écoute : l’enseigne Audika revient sur les fondamentaux

Face à l’émergence sur le marché d’assistants d’écoute, l’enseigne Audika, l’un des leaders français de la correction auditive, tient à revenir sur les fondamentaux et revenir sur les spécificités d’un appareillage pour éviter toute dérive et amalgame qui risquerait de fausser la réalité d’une pratique complexe.


Toute déficience auditive n’est pas une presbyacousie. Derrière la baisse d’audition peut se cacher des pathologies plus graves. Aussi, s’appareiller sans prescription médicale peut retarder un diagnostic et la mise en place d’une thérapeutique appropriée et efficace.

Et le communiqué de l’enseigne de rappeler que la délivrance d’un appareil auditif est soumise à une prescription médicale préalable. L’appareil auditif est administré s’il est diagnostiqué, par un médecin ORL, une presbyacousie et qu’il n’existe aucune contre-indication à l’appareillage.

L’audioprothésiste, professionnel qualifié, est alors en mesure de pratiquer la rééducation auditive de l’ouïe déficiente appareillée, de définir la prothèse auditive adaptée, et d’en contrôler son efficacité immédiate et permanente. Il assure un accompagnement humain et psychologique du patient, garantie un suivi complet de l’appareillage (réglage et suivi technique).

Alors que l’appareillage auditif répond à un objectif médical, « l’assistant d’écoute ne procède qu’à une amplification basique du son. Il permet de pallier des problèmes auditifs mineurs, sans tenir compte des spécificités liées à la perte d’audition ».

En revanche, issu des dernières technologies, l’appareillage auditif est réalisé sur-mesure. Il nécessite la prise d’une empreinte du conduit auditif afin de procurer le plus de confort possible à son utilisateur. Tout appareillage auditif nécessite un réglage spécifique, adapté au mode de vie de celui qui les porte. Ces aides auditives, dernières générations numériques et quasiment invisibles, améliorent ainsi le confort de vie des malentendants.

Quand l’appareillage auditif doit s’adapter à la déficience de l’ouïe, l’assistant d’écoute est issu de produits standardisés, vendus en libre service, sans suivi personnalisé. Bref, l’assistant d’écoute est à l’audition ce que les lunettes loupes sont à la vue…


Publié le Jeudi 7 Juillet 2011 dans la rubrique Bien-être | Lu 3304 fois