Sommaire
Senior Actu

Apnée du sommeil : une campagne de sensibilisation sur les risques de somnolence au volant

Alors que les premiers grands départs en vacances viennent d’avoir lieu et que le mois de juin dernier s’est avéré particulièrement meurtrier sur les routes de France, la FFAAIR lance une grande campagne menée conjointement avec les sociétés d’autoroutes pour sensibiliser les conducteurs (notamment de plus de 50 ans) aux conséquences des apnées du sommeil ignorées sur la conduite.


Dès à présent et durant tout l’été, la Fédération française des associations et amicales des malades, insuffisants ou handicapés respiratoires (FFAAIR) et les sociétés d’autoroutes s’associent pour sensibiliser les conducteurs aux conséquences sur la conduite d’apnées du sommeil ignorées.

Ces dernières, qui concernent souvent les hommes de 49 ans et plus, touchent de 5 à 7% de la population. Naturellement, non dépistées, elles peuvent avoir des conséquences sur la vigilance des conducteurs.

C’est dans cet esprit qu’a été lancé la campagne « Pausez-vous », relayée par le site Internet éponyme qui propose une auto-évaluation au travers de huit situations de la vie courante pour permettre à chacun de mieux connaître son risque personnel face aux apnées du sommeil.

Sur le site www.pausez-vous.fr les internautes peuvent :
- Connaitre leur degré d’exposition au risque d’apnées du sommeil
- Découvrir en cinq questions/réponses ce syndrome trop méconnu et mal dépisté, pouvant être à l’origine d’une fatigue chronique, d’un état dépressif et d’irritabilité

La plupart des personnes présentant des signes d'un syndrome d'apnées du sommeil ignorent qu'elles en souffrent peut-être, et méconnaissent l'existence des risques et des conséquences sur la santé. Seuls 15% seraient actuellement dépistées. Durant la journée, ces individus souffrent d’une fatigue excessive entraînant des périodes de somnolence –parfois brutales et inattendues, semblables à des pertes de conscience. Les répercussions peuvent être importantes sur la conduite automobile, l’activité professionnelle, la qualité de vie.

Sur autoroutes, la somnolence au volant est à l’origine d’un accident sur trois, elle est également la première cause d’accident. Depuis trois ans, les sociétés d’autoroutes sont mobilisées pour sensibiliser le plus grand nombre de conducteurs à l’identification des risques et à la nécessité de pauses détente ou sommeil régulières.


Publié le Vendredi 10 Juillet 2009 dans la rubrique Transports | Lu 4803 fois