Sommaire
Senior Actu

Apnée du sommeil, ronflements : une solution avec l’orthèse Oniris

Afin de réduire les ronflements et les problèmes dus à l’apnée du sommeil, l’orthèse Oniris (validée au sein de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris) a été mise au point. Cette solution simple auto adaptable et relativement peu couteuse (69 euros) se positionne légèrement en avant de la mâchoire inférieure pour laisser circuler l’air. Explications.


Qui n’a pas entendu petites moqueries ou énormes reproches après une nuit de ronflements ? Loin d’être un sujet aussi anodin qu’il n’y parait, le ronflement touche 15 millions de personnes en France dont environ 5 millions s’arrêtent de respirer plus de 10 secondes plusieurs fois par nuit… Il s’agit d’un des troubles du sommeil (apnée) les plus fréquents et il est urgent de prendre ce problème au sérieux.
 
Il est vrai que le ronflement est gênant pour les « compagnons… Ronfler après un bon repas, une nuit arrosée ou en cas de rhume, ne fais pas de vous un ronfleur et ne présage donc pas de risques accrus mis à part une mauvaise nuit et quelques reproches le lendemain matin…
 
D’origine mécanique, le ronflement est produit par la vibration des tissus de la gorge (voile du palais, base de la langue…). Détendus pendant le sommeil, ces tissus se mettent à vibrer lors de la respiration et provoquent un bruit pouvant atteindre 100 décibels, là où le seuil de nocivité pour le système auditif est de 85 décibels !
 
Reproches, fatigue et somnolence, le trio perdant du ronfleur ? Contrairement à l’idée reçue, ronfler n’est pas un signe de sommeil profond, il est le signe d’une gêne au niveau de la gorge et peut amener à une apnée du sommeil. Correspondant à des arrêts respiratoires de 10 seconde à plus d’une minute pouvant se renouveler plusieurs dizaines de fois par heure et entrainant plusieurs micro-réveils pendant la nuit, l’apnée du sommeil interrompt les cycles naturels amenant à un sommeil profond.
 
Et c’est ainsi que la somnolence et la fatigue perpétuelle s’immisceront dans le quotidien du ronfleur… ou comment ajouter aux reproches de l’être cher les réflexions au bureau après avoir piqué du nez caché derrière son ordinateur… Alors dormir sur le canapé ? Faire un somme aux toilettes après la pause-déjeuner ? On peut facilement trouver des solutions temporaires ou de « facilité » alors que la véritable solution est le dépistage et la prise en charge. Car sur les quinze millions de personnes potentiellement concernées, les autorités de santé estiment qu’environ 90% ne seraient pas diagnostiquées…
 
C’est dans ce contexte que l’orthèse Oniris a vu le jour... Issue d’un travail de R&D intensif, la solution Oniris a été validée au sein de l’Assistance Publique–Hôpitaux de Paris et par un comité scientifique reconnu et brevetée. L’objectif est alors atteint : une solution simple et efficace comme une orthèse auto adaptable par l’utilisateur qui permet de positionner légèrement en avant la mâchoire inférieure pour laisser circuler l’air. Sa simplicité et son coût (69 euros) favorisent le dépistage et la prise en charge.
 
Et les premiers convaincus sont les utilisateurs comme Jean Luc : « Mes ronflements ont cessé. Ma femme dort enfin !! (…) Après plusieurs essais infructueux d'autres produits, c'est vraiment agréable d'être quasiment "débarrassé" de ce problème qui empoisonne nos nuits et surtout celle du conjoint. » ou Sylvaine, diagnostiquée apnéique avec plus de 30 apnée par heure : « on m'avait installé l'appareil qui envoie de l'air avec le tuyau : j'ai tenu trois jours. Impossible, je n’accepte pas ce genre d'appareil. Trop de contrainte, je suis allée à ma pharmacie qui m’a commandé Oniris reçu le lendemain. C'est assez facile, je l'ai porté de 23h à 06h sans difficulté. (…) c'est le top, on le range dans son petit boitier, et si on part en vacance, c'est discret. »


Publié le Mercredi 31 Juillet 2013 dans la rubrique Bien-être | Lu 1973 fois