Sommaire
Senior Actu

Anti-âge, le marché nippon des produits et services est en pleine expansion

Le Japon, premier pays au monde à être confronté de plein fouet au vieillissement de sa population voit se développer, en toute logique, un véritable boom de la consommation des produits et services anti-âge dans l’ensemble du pays.


Qu’il s’agisse des centres de remise en forme, des spas, des cliniques de chirurgie esthétique, des compléments alimentaires ou encore des cosmétiques, une forte proportion de la population nippone semble partie à la conquête de la jeunesse éternelle, ou en tout cas, cherche activement à rester en forme et à paraître jeune le plus longtemps possible.

Ainsi, le marché des crèmes anti-âge fait partie des trois meilleures ventes dans le domaine de la cosmétique, avec les produits pour blanchir la peau et les lotions pour les cheveux. En quatre ans, depuis 2000, ce segment a ainsi augmenté de plus de 150%, selon les chiffres communiqués par l’entreprise Shiseido, l’un des leaders japonais dans ce domaine.

Après trois ans de recherches, en octobre 2005, cette marque, qui se positionne résolument sur les produits de très haute qualité, a lancé sur le marché local un nouveau soin, le Revital Retino Science. Il s’agit d’une crème contenant de minuscules capsules de vitamines qui, selon le fabricant, aident la peau à se régénérer et donnent des résultats, apparemment sans précédent. Malgré son prix de 60 euros, les ventes ont dépassé tous les objectifs de 20%. « Les femmes restent jeunes plus longtemps. Et avec l’allongement de la durée de vie, la peau doit remplir son rôle sur une plus longue durée » indique le directeur du département R&D des soins pour la peau de Shiseido.

Mais cette marque n’est pas la seule à profiter de l’engouement des Japonais de plus de 40 ans pour les produits anti-âge. Toutes les sociétés de ce secteur qui proposent des produits visant à ralentir le vieillissement (anti-rides, baumes hydratants, teintures pour les cheveux, etc.) ont vu leur vente véritablement explosées.

Les formules de ces produits deviennent extrêmement sophistiquées, et les fabricants n’hésitent plus à communiquer sur ces aspects scientifiques pour séduire et rassurer les consommateurs. Ainsi, les chercheurs nippons (de laboratoires et d’universités) se rapprochent afin de combiner leurs données et tenter de trouver les meilleures parades contre le vieillissement. « Vous ne pouvez rien changer à votre âge » indique un professeur de l’Université Kitasato « mais en revanche l’âge biologique peut maintenant être retardé ».

Le professeur Kubo de l’Université de Tokai travaille actuellement sur un fichier de 1.000 hommes et femmes de 58 ans en moyenne. Pour chaque personne, sept champs différents sont étudiés : durcissement des artères, pression sanguine, taux hormonal, oxygénation, etc. A terme, l’idée est de déterminer quels sont les gènes véritablement responsables du vieillissement.
Anti-âge, le marché nippon des produits et services est en pleine expansion


Publié le Lundi 6 Mars 2006 dans la rubrique Bien-être | Lu 13841 fois