Sommaire
Senior Actu

Angleterre – Les antioxydants : une méthode efficace pour combattre l’ostéoporose ?


En réduisant la quantité d’antioxydants présents dans le tissu osseux, le manque d’œstrogène serait la cause principale du développement de l’ostéoporose, maladie de la dégénérescence des os, selon une étude menée sur des rongeurs par l’équipe du professeur Chambers de l’école médicale de l’hôpital Saint Georges (Londres), parue récemment dans le Journal of Clinical Investigation.
Le professeur Chambers et ses collègues du département de pathologie cellulaire ont observé qu’après une ovariectomie (ablation des ovaires) la quantité de deux antioxydants majeurs présents dans la moelle osseuse des souris diminuaient fortement. Celle-ci serait revenue à la normale après une injection d’œstrogènes "17B-oestradiol".
De plus, l’administration d’autres antioxydants (N-acetyl-cysteine et de l’ascorbate) favorisant le développement des deux premiers a annulé les effets de l’ovariectomie sur les os.
L’ostéoporose a récemment été classée deuxième dans sa liste des problèmes de santé majeurs par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Les chercheurs estiment cependant que d’autres études doivent venir confirmer leurs résultats avant que les femmes ménopausées, particulièrement touchées par cette maladie, ne se jettent sur les suppléments nutritionnels (NAC) ou la vitamine C (ascorbate).


Publié le Lundi 6 Octobre 2003 dans la rubrique Santé | Lu 642 fois