Sommaire
Senior Actu

Amérique latine – Besoins croissants de services médicaux pour une population vieillissante


Faute d’actions visant à améliorer l’accès des aînés à la médecine préventive, l’Amérique latine et les Caraïbes devront faire face à une augmentation sans précédent d’une population vieillissante confrontée à une hausse des maladies et des invalidités, ainsi qu’à des besoins croissants de services de santé, estime un rapport publié en janvier dernier par le « Merck Institute of Aging & Health » en partenariat avec le « Pan American Health Organization ».

L’étude, intitulée « The State of Aging and Health in Latin America and the Caribbean », indique ainsi qu’une personne sur sept sera âgée de 60 ans ou plus à l’horizon 2025 dans la région, et que parmi elles, 10% auront plus de 80 ans. Ce phénomène est principalement dû à la baisse, depuis 1930, de la mortalité infantile, et non à l’amélioration du niveau de vie, comme c’est le cas dans les pays industrialisés. La malnutrition et les maladies qu’ont pu connaître les aînés d'Amérique latine et centrale plus tôt dans leur vie pourraient influer négativement sur leur futur état de santé, souligne le rapport. En clair, cette « cohorte » des seniors approchant de la soixantaine, survenant dans des circonstances économiques fragiles vivra probablement sa vieillesse en plus mauvaise santé, comparativement aux aînés des pays développés.

Les premières causes de mortalité en Amérique latine et dans les Caraïbes restent les maladies cardio-vasculaires, suivies par le cancer. L’étude met en avant deux pistes à suivre dans les dix ans à venir, dans le domaine de la santé publique : d’une part, la mise en place de moyens afin de réduire le taux de mortalité prématurée et d’autre part, trouver des solutions pour améliorer la santé et la qualité de vie après 60 ans. 70% des dégradations de l’état de santé, accompagnant le vieillissement, sont associés à la malnutrition, à l’insuffisance d’activité physique, au tabagisme et à l’absence de prévention, estime le rapport.

En effet, la plupart des personnes âgées dans cette partie du globe ne pratiquent pas suffisamment d’activités physiques, souffrent d’obésité ou de sous-alimentation. Par ailleurs, la prévalence de pathologies chroniques telles que l’hypertension, l’arthrite, le diabète, l’apoplexie ou les cardiopathies y est beaucoup plus élevée que, par exemple, aux États-Unis. Sans oublier la santé mentale et les dépressions qui ne sont pas des priorités dans ces pays.

Le rapport recommande finalement plusieurs actions à mener, dont la mise en place de directives en matière de contrôle de la santé des aînés ou le développement d’un plan national pour des formations en gériatrie. La plupart de ces pays d’Amérique latine manquent en effet de personnel formé spécifiquement aux soins des aînés. Ces derniers n’ayant par ailleurs pas souvent accès aux services de santé, que ce soit à cause de la pauvreté ou par manque d’informations.
Amérique latine – Besoins croissants de services médicaux pour une population vieillissante


Publié le Lundi 1 Mars 2004 dans la rubrique Divers | Lu 569 fois