Sommaire
Senior Actu

Alzheimer : vers un diagnostic précoce des risques

Une équipe de l’école de médecine de l’Université de New-York a présenté le week-end dernier lors de la première conférence sur la prévention de la maladie d'Alzheimer à Washington, un programme informatique qui permettrait de prédire dans « 85% des cas » les personnes susceptibles de développer cette pathologie, de neuf à quinze ans avant l’apparition des symptômes, indique une récente dépêche de l’AFP.


Cette technique a été mise au point après des années de recherches par le Dr. Mony de Leon, psychiatre et directeur du Centre de santé cérébrale (Center for Brain Health). Il a montré, par le biais de tomographies puis par des IRM (imagerie par résonance magnétique), que la taille de l’hippocampe, région du cerveau associée à la mémoire et aux capacités cognitives, diminue avec la progression de la maladie d’Alzheimer.

Pour ces scientifiques américains, ces études montrent qu’il est possible de détecter le risque de développer la maladie de manière précoce et donc de mettre en place des « stratégies de prévention » bien à l’avance. Selon le Dr Mony de Leon, on peut maintenant prédire « avec une grande précision qui développera Alzheimer » neuf ans voire même quinze avant.

Pour le Dr Lisa Mosconi de l’école de médecine de l’Université de New-York, qui a dirigé cette recherche et mis au point le programme informatique, « c’est la première fois qu’une réduction de l’activité du métabolisme dans l'hippocampe pourrait être utilisée pour prédire qui a le plus grand risque de développer la maladie d'Alzheimer ».

Toujours selon elle, même si les résultats de cette étude doivent encore être confirmés par d’autres recherches, cette technique pourrait prévoir 85% des cas d’Alzheimer ou autres maladies apparentées.

L’étude du Dr Mosconi a porté sur 53 personnes en bonne santé âgées de 54 à 80 ans pendant une durée d’au moins neuf ans (jusqu’à 24 ans pour certains). Elles ont été soumises à une série de scintigraphies et de tomographies visant à mesurer le volume de glucose (sucre, qui est le carburant cérébral) utilisé par le cerveau.
Alzheimer : vers un diagnostic précoce des risques

Alzheimer est une forme de démence neurodégénérative qui entraîne le dysfonctionnement de certaines fonctions intellectuelles telles que la mémoire, le raisonnement, le langage. Elle est diagnostiquée en général après 65 ans mais peut survenir parfois beaucoup plus tôt (dès l’âge de 30 ans). Elle ne bénéficie actuellement d'aucun traitement.

Cette maladie touche 4,5 millions d'Américains et ce nombre devrait tripler aux Etats-Unis d'ici 2050 en raison du vieillissement de la population. En France, la maladie et les maladies apparentées touchent environ un million de personnes indique l’Association France Alzheimer.

Pour en savoir plus sur cette maladie :

Lancement du premier numéro des cahiers de la Fondation Médéric Alzheimer
L’Association France Alzheimer vient d’élire une nouvelle présidente


Publié le Mardi 21 Juin 2005 dans la rubrique Santé | Lu 4288 fois