Sommaire
Senior Actu

Alzheimer : un diagnostic trop tardif selon une nouvelle enquête de la Société Alzheimer (Canada)

Les Canadiens confondent encore les symptômes de la maladie d'Alzheimer avec le « vieillissement normal », disent les résultats de l'enquête publiés récemment par la Société Alzheimer. Ainsi, près de 50% des Canadiens ont vécu pendant un an ou plus avec leurs symptômes avant de consulter un médecin de famille. Et 16% de ceux-ci ont attendu plus de deux ans. Un diagnostic retardé entraîne un énorme écart dans le traitement et empêche les personnes atteintes de recevoir des informations précieuses sur les médicaments, le soutien et une meilleure prise en charge de la maladie.


Pour faire la promotion des avantages d'un diagnostic précoce, pendant le « Mois de la sensibilisation à la maladie d'Alzheimer », ce janvier, la Société Alzheimer a lancé sa campagne baptisée « Regardez les choses en face ! Renseignez-vous pour connaître les faits ».

L'enquête en ligne, qui a été menée par la Société pendant l'automne 2011, a également révélé que la raison la plus fréquemment citée pour le délai (53%) était la conviction que les symptômes faisaient partie du « vieillissement » normal et finiraient par disparaître d'eux-mêmes.

Ainsi, 39% supplémentaires ont affirmé que leurs symptômes étaient épisodiques ou qu'ils ne les prenaient pas assez au sérieux. Plus du quart des répondants a refusé de consulter un médecin ou ne voyait pas la nécessité d'en consulter un, sauf si les symptômes s'aggravaient.

Toutefois, les trois quarts des répondants, qui étaient des aidants de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou de maladies apparentées, ont admis qu'ils souhaitaient avoir demandé un diagnostic plus tôt afin d'avoir accès à des traitements permettant de prendre en charge les symptômes. Ils ont également reconnu d'autres avantages d'obtenir un diagnostic, lorsqu'on leur en a présenté une liste. Un majorité (78%) des répondants dit qu'un diagnostic précoce les aiderait à mettre de l'ordre dans leurs affaires juridiques et financières, et 69% que cela permettrait de garder la personne atteinte de la maladie à la maison plus longtemps, et qu'elle pourrait participer activement aux décisions qui la concernent. 62% des répondants ont attribué à un diagnostic précoce le fait d'être en mesure de mieux faire face à la maladie et vivre avec.

« Les symptômes de la maladie d'Alzheimer et des maladies apparentées sont différents de ceux du vieillissement normal », explique Naguib Gouda, le nouveau chef de la direction de la Société Alzheimer. « Nous devons aider les Canadiens à reconnaître les symptômes pour ce qu'ils sont, à savoir les signes d'un trouble du cerveau qui affectera 1,1 million de Canadiens au cours des vingt-cinq prochaines années. Bien qu'il n'existe pas encore de remède, nous pouvons offrir un traitement qui pourrait ralentir l'évolution de la maladie, ainsi qu'une foule de renseignements pour aider les personnes à se préparer pour leurs besoins futurs. »

Le Dr Francine Lemire, du Collège des médecins de famille du Canada, est d'accord avec ce point. « Les troubles cognitifs sont une maladie complexe, mais un diagnostic peut rassurer tant la personne qui présente des symptômes que les membres de sa famille. Grâce à un diagnostic précoce, des médicaments peuvent aider à minimiser les symptômes et à améliorer la qualité de la vie. »

Pendant le Mois de la sensibilisation à la maladie d'Alzheimer, la Société Alzheimer encourage donc les Canadiens à faire face à la maladie d'Alzheimer et aux maladies apparentées en se rendant sur le site Web de sa campagne « Regardez les choses en face! Renseignez-vous pour connaître les faits », à l'adresse http://www.regardezleschosesenface.ca/

Ils y trouveront davantage de renseignements sur la maladie et ses signes précurseurs et pourront télécharger la liste de vérification Comment se préparer à un rendez-vous médical. Le site contient également des témoignages poignants d'aidants et de personnes atteintes de la maladie, qui disent ce qu'un diagnostic précoce a signifié pour eux.

Rappelons que la Société Alzheimer est le principal organisme de santé national sans but lucratif pour les personnes touchées par l'Alzheimer et les maladies apparentées. Présente dans plus de 150 communautés à travers le Canada, la Société offre L'aide d'aujourd'hui grâce à ses programmes et ses services pour les personnes qui vivent avec la maladie d'Alzheimer ou les maladies apparentées, et L'espoir de demain… en finançant la recherche qui aidera à en trouver la cause et le remède.


Publié le Jeudi 5 Janvier 2012 dans la rubrique Santé | Lu 1740 fois