Sommaire
Senior Actu

Alzheimer : réduire les risques en buvant du thé vert

Selon une récente étude japonaise réalisée sur des sujets âgés, boire plus de tasses de thé vert quotidiennement pourrait réduire de moitié les risques de démences ou autres pathologies de ce type comme la maladie d’Alzheimer par exemple.


« Toute association entre la consommation de thé vert (…) et les fonctions cognitives pourrait avoir des effets considérables sur les traitements cliniques et la santé publique » souligne le principal auteur de cette étude, Shinichi Kuriyama de l’école de médecin de l’Université Tohoku au Japon.

De fait, selon les résultats de cette étude parue dans l'American Journal of Clinical Nutrition une plus forte consommation de thé vert semble associée à un développement moins fréquent des troubles cognitifs chez les seniors. Ainsi, les personnes âgées qui consomment plus de deux tasses de thé vert par jour ont réduit de 50% le risque de développer un trouble cognitif, en comparaison avec les seniors qui boivent moins de trois tasses par semaine.

En revanche, la réduction du risque a été nulle ou quasi-nulle chez les participants à cette étude qui ont consommé deux tasses de café ou du thé noir (-13%) quotidiennement, indiquent les chercheurs.

Afin d’évaluer le rôle potentiel du thé vert sur l’activité cognitive humaine, cette nouvelle étude japonaise a analysé la consommation de six boissons différentes (thé vert, thé noir, thé Oolong, café, boisson à base de cola et jus de légumes naturels) sur 1.003 Japonais âgés en moyenne de 74 ans. Leurs capacités cognitives (mémoire, attention et élocution verbale) ont été évaluées à l'aide d'un test standard.

« Les polyphénols du thé vert, et notamment l'épigallocatéchine gallate (EGCG), pourraient expliqués les améliorations constatées en terme de fonctions cognitives » indique le chercheur japonais en charge de cette étude. De plus, l'effet protecteur du thé vert sur le déclin cognitif a persisté même après la prise en compte d'autres facteurs tels que des habitudes alimentaires saines, la pratique d'activités physiques ou le tabagisme.

Toutefois, les scientifiques soulignent que « des individus plus en forme et plus actifs pourraient aussi avoir davantage d’opportunités de boire du thé vert. En effet, parmi les Japonais, la consommation de cette boisson est une activité sociale, et cela, peut contribuer au maintien des fonctions cognitives ».

Pour en savoir plus, lire aussi :

Alzheimer : un ingrédient du thé vert pourrait combattre la maladie
Alzheimer : 24 millions de malades dans le monde et un nouveau cas toutes les 7 secondes
Alzheimer : réduire les risques en buvant du thé vert


Publié le Mercredi 1 Mars 2006 dans la rubrique Santé | Lu 9867 fois