Sommaire

Alzheimer : de l'intérêt des nouvelles technos pour les aidants

Pas toujours simple de s’occuper d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer. Les aidants en savent quelque chose. Toutefois, il semblerait que les nouvelles technologies qui se développent depuis quelques années répondent aux besoins des proches en charge de ces patients, mais également des malades eux-mêmes.


Alzheimer : de l'intérêt des nouvelles technos pour les aidants
C’est en tout cas ce que montre une enquête réalisée par l’association France Alzheimer et une équipe de l’Hôpital Broca à Paris. Les résultats indiquent donc que ces nouvelles technos sont acceptées par plus des deux-tiers (69%) des aidants qui « se disent prêts à les utiliser pour accompagner une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ».
 
Il existe de nos jours un large choix de produits commercialisés sur le marché mais parmi les aides technologiques les plus usitées, citons les objets pour sécuriser l’environnement (détecteurs de fumée, gaz, chute...), les détecteurs de l’état de santé (pèse personne, tensiomètre, etc.) ou les aides pour s’orienter dans le temps et l’espace (calendriers, horloges, montres simplifiés).
 
Toujours selon cette enquête, les trois-quarts des sondés considèrent comme utiles, « les aides technologiques, majoritairement pour sécuriser l’environnement de vie et prévenir les accidents (chemins lumineux, téléalarme, téléassistance), mais également pour soutenir les aidants (formation, dossier médicalisé, site d’information) ».
 
Pratiquement les deux-tiers (65%) des répondants estiment que ces nouvelles technos sont pratiques pour mieux communiquer avec leurs proches malades (téléphone et messagerie simplifiées) mais aussi dans le cadre des loisirs (télécommande simplifiée, jeux vidéo). Pilulier, télémédecine, appareils de mesure médicale facilitent également la vie de 63% des répondants grâce au suivi de l’état de santé.
 
En revanche, seules 44% des sondés pensent que les outils technologiques les aident à réaliser des tâches domestiques (localisateurs d’objets, aspirateurs robot, robot d’assistance au domicile). Une des raisons réside dans le fait que les aidants n’ont pas toujours connaissance de ces aides technologiques, utiles pour entretenir son domicile. Manque d’informations surement. Enfin, toujours selon cette intéressante enquête, le respect de la dignité et de la vie privée, l’utilité, la facilité d’utilisation et leur fiabilité sont les premiers critères qui guident le choix des aides technologiques.
 
Au final, tout cela montre bien que toutes ces nouvelles technologies qui se développent depuis une dizaine d’années vont de plus en plus et probablement de mieux en mieux venir en aide à l’être humain (malade ou pas d’ailleurs) dans sa vie de tous les jours.
 
Rappelons qu’aujourd’hui, 900.000 personnes en France sont directement touchées par la maladie d’Alzheimer et 600 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque jour ! Cette pathologie évolutive qui n’affecte pas uniquement les personnes âgées peut être difficile à vivre tant pour le malade lui-même que ses proches. 
 
Seule association nationale de familles reconnue d'utilité publique dans le domaine de la maladie d'Alzheimer et maladies apparentées, France Alzheimer propose des actualités et des informations sur la maladie, la recherche médicale et l'aide apportée aux malades et aux familles.  

Publié le Mercredi 14 Décembre 2016 dans la rubrique Aides à domicile | Lu 3135 fois



Commentez cette information