Sommaire
Senior Actu

Allonger la durée de vie en buvant un peu de vin tous les jours

Selon une grande étude néerlandaise réalisée entre 1960 et 2000 et publiée cette semaine aux Etats-Unis, la consommation quotidienne mais modérée d’alcool, et principalement du vin rouge, augmenterait l’espérance de vie de plusieurs années chez les hommes d’âge mûr.


Au cours de cette enquête, les scientifiques hollandais ont cherché à mesurer l’impact sur la santé et sur l’espérance de vie à long terme de la consommation d’alcool. Ils ont donc suivi pendant 40 ans 1.373 hommes nés entre 1900 et 1920 et vivant à Zutphen, une ville industrielle des Pays-Bas.

Durant ces quatre décennies, les participants ont été interrogés à sept reprises sur leur consommation d’alcool et de cigarettes, sur leurs habitudes alimentaires, sur leur poids, etc. Contrairement aux autres études portant sur les effets de l’alcool sur la santé, celle-ci a souhaité mesurer l’augmentation de la durée de vie, précisent les auteurs de cette étude.

Au bout du compte, les chercheurs -qui ont dévoilé leurs résultats lors de la conférence annuelle sur les maladies cardiovasculaires organisée par l’American Heart Association à Orlando en Floride- se sont aperçus que boire un peu d’alcool quotidiennement –moins d’un verre par jour- était associé à une réduction des décès dus à des problèmes cardiovasculaires. .../...
Allonger la durée de vie en buvant un peu de vin tous les jours

Les scientifiques ont également constaté des effets protecteurs supérieurs dans le vin par rapport aux alcools forts et à la bière. Ainsi, boire en moyenne un demi verre de vin rouge tous les jours permettrait d’augmenter la durée de vie de 3.8 ans par rapport aux non-buveurs. La longévité est également améliorée de plus de deux ans chez les buveurs de vin comparativement aux hommes ayant consommé d’autres boissons alcoolisées.

« L’enseignement principal de cette étude, indique Martinette Streppel, en charge de cette étude, est que si vous consommez déjà de l’alcool, faites le modérément. Un ou deux verres maximums par jour. Et si vous devez choisir un alcool plus qu’un autre, privilégiez le vin. Les effets protecteurs de l'alcool en petite quantité pourraient s'expliquer par un lien possible entre une augmentation des lipoprotéines à haute densité (HDL) ou le bon cholestérol et une moindre coagulation sanguine ».

Le vin rouge possède également des composants propres qui permettrait de réduire l’accumulation de gras dans les artères, réduisant ainsi les risques d’attaque.

Enfin, les scientifiques ont également noté que la proportion de personnes buvant de l'alcool a presque doublé dans le groupe étudié au cours des quarante ans, passant de 45% en 1960 à 85% en 2000. Le pourcentage des buveurs de vin a quant à lui progressé de 2% en 1960 à plus de 40% en 2000.

Pour aller plus loin, lire aussi :
Informer les seniors sur les risques liés à l'alcool pour qu'ils réduisent leur consommation
Un guide québécois sur la relation à l'alcool des personnes âgées de 65 ans et plus
Seniors et alcoolisme : un thème trop souvent tenu secret et oublié


Publié le Jeudi 1 Mars 2007 dans la rubrique Santé | Lu 8452 fois