Sommaire
Senior Actu

Allocation personnalisée d'autonomie : 938.000 bénéficiaires fin 2005

Selon le numéro 477 de mars 2006 d'Études et Résultats, publié par la Direction de la Recherche, des Études, de l'Évaluation et des Statistiques (DRESS), le nombre des bénéficiaires de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) a atteint au 31 décembre 2005 le chiffre de 938.000 personnes, soit une progression de 7% sur un an.


Ainsi, selon la DREES, au 31 décembre 2005, 938.000 personnes bénéficiaient de l’Apa, soit une augmentation de 1,6 % par rapport au 30 septembre 2005 et de 7% sur un an. « Le nombre de bénéficiaires de l'Apa continue de croître à un rythme plus rapide que celui de l'ensemble de la population française âgée de 75 ans et plus (3% en 2005) », relève cet organisme ministériel.

Et de préciser que « des décisions favorables sont rendues pour 72 % des premières demandes d’obtention de l’Apa à domicile, et pour neuf demandes sur dix en établissement ».

Le taux de sortie du dispositif (6 %) reste stable. Au 31 décembre 2005, 59 % des bénéficiaires de l’Apa vivaient à domicile et 41 % en établissement. La part des bénéficiaires de l’Apa relevant du Gir 4 reste stable à 43 % : cette proportion de personnes modérément dépendantes est plus élevée à domicile (56 %) qu’en établissement (26 %) souligne la DREES. .../...

Les bénéficiaires de l’Apa sont souvent très âgés : 85 % ont au moins 75 ans, et 45 % sont âgés de 85 ans ou plus. Ceux qui vivent en établissement, plus dépendants, sont aussi logiquement plus âgés : 55 % d’entre eux ont 85 ans ou plus, contre 37 % des bénéficiaires de l’Apa à domicile. De ce fait, les femmes sont surreprésentées parmi les bénéficiaires de l’Apa : 77 % des bénéficiaires de 75 ans ou p lus sont des femmes, alors qu’elles constituent 64 % de l’ensemble de la population âgée de 75 ans et plus.

À domicile, le montant moyen du plan d’aide s’élève à 481 euros par mois avec un maximum de 918 euros pour la catégorie la plus élevée de dépendance. Près de neuf bénéficiaires sur dix relèvent désormais du nouveau barème et 68 % des bénéficiaires acquittent un ticket modérateur de 106 euros en moyenne.

En établissement, l’Apa correspond à la prise en charge du tarif dépendance, avec un montant moyen s’élevant à 410 euros, dont 67 % en moyenne acquittés par le conseil général.

L’Allocation personnalisée d’autonomie (Apa) est entrée en vigueur le 1er janvier 2002. Elle s’adresse aux personnes âgées de 60 ans ou plus dont le niveau de dépendance est évalué en Gir 1 à 4 (cf ci-dessous) à partir d'un constat mené par une équipe médico-sociale sur les activités et gestes de la vie quotidienne (personnes confinées au lit, ou ne pouvant se déplacer, personnes ayant des facultés mentales altérées...).

L’ouverture des droits n’est pas soumise à condition de ressources, une participation financière restant toutefois à la charge des bénéficiaires lorsque leurs ressources sont supérieures à un montant révisé périodiquement.

La grille Aggir (Autonomie gérontologique groupe iso-ressources) classe les personnes âgées en six niveaux de perte d’autonomie :

- Gir 1 : les personnes confinées au lit ou au fauteuil ayant perdu leur autonomie mentale, corporelle, locomotrice et sociale, qui nécessitent une présence indispensable et continue d’intervenants.
- Gir 2 : les personnes confinées au lit ou au fauteuil dont les fonctions mentales ne sont pas totalement altérées et qui nécessitent une prise en charge pour la plupart des activités de la vie courante ou celles dont les fonctions mentales sont altérées mais qui ont conservé leurs capacités motrices.
- Gir 3 : les personnes ayant conservé leur autonomie mentale, partiellement leur autonomie locomotrice, mais qui nécessitent quotidiennement et plusieurs fois par jour des aides pour leur autonomie corporelle.
- Gir 4 : comprend les personnes qui n’assument pas seules leur transfert mais qui, une fois levées, peuvent se déplacer à l’intérieur du logement. Elles doivent être aidées pour la toilette et l’habillage.
- Gir 5 et Gir 6 : les personnes très peu ou pas dépendantes.


Publié le Lundi 10 Avril 2006 dans la rubrique Social | Lu 9668 fois