Sommaire
Senior Actu

Allemagne/Russie : Mesurer et analyser les inégalités d’espérance de vie grâce au coefficient de Gin


Des statisticiens allemands et russes ont mis au point une méthode d’évaluation des inégalités d’espérance de vie, basée sur le coefficient de Gini. Ce coefficient est calculé à partir de la courbe de Lorenz. Cette courbe est une représentation graphique des inégalités pour un espace géographique donné. On calcule alors le coefficient de Gini comme un pourcentage mesurant l’aire située entre la courbe de Lorenz et une ligne d’égalité parfaite. Celle-ci est représentée par une diagonale coupant le graphique de gauche à droite. La courbe de Lorenz est toujours située en dessous de cette ligne d’égalité parfaite. Le coefficient de Gini est lui compris entre 0 et 100%, soit entre 0 et 1. Plus il est proche de zéro, plus les inégalités sont faibles a contrario plus il est proche du un, plus les inégalités sont grandes. Cette nouvelle méthode de calcul des inégalités d’espérance de vie est testée sur 100 véritables tables de vies -modèles mathématiques sous forme de tableaux indiquant entre autres l’espérance de vie à la naissance et aux différents âges. Par ailleurs, le coefficient de Gini est assez précis pour permettre de réduire ces tables de vie au groupe des 85 ans et plus. La nouvelle formule a été développée afin de pouvoir décomposer les coefficients de Gini par âge et par causes de décès.


Publié le Lundi 23 Juin 2003 dans la rubrique Divers | Lu 1140 fois