Sommaire
Senior Actu

Alcool info service : pour évaluer votre consommation d’alcool

Parce qu’il n’y a pas que les plus jeunes qui abusent de boissons alcoolisées, l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) propose depuis avril dernier le site www.alcoolinfoservice.fr proposé pour évaluer votre consommation d’alcool mais aussi pour accéder à une information complète sur l’impact de l’alcool sur la santé.


Avec ce site, l’Inpes a conçu un alcoomètre qui permet d’effectuer en ligne un test en douze questions pour faire le point sur votre consommation. Si, d’après les résultats du test, votre consommation comporte des risques, le système vous conseille d’accéder à un programme de réduction de consommation d’alcool en trois étapes (analyse des motivations et des craintes liées à la réduction de consommation d’alcool, analyse des habitudes de consommation, fixation d’un objectif de réduction).

Vous pouvez suivre les trois étapes ou vous fixer directement un objectif de réduction. A la fin de chaque semaine, un bilan vous est proposé avec différents indicateurs. A noter que la ligne téléphonique « écoute alcool » d’aide et d’information est joignable au 0 811 91 30 30 (coût d’une communication locale depuis un poste fixe) de 14h à 2h, 7 jours sur 7, ce service téléphonique étant confidentiel.

En France environ 37 000 décès sont dus chaque année à l’alcool qui est la deuxième cause de mortalité évitable, cette mortalité étant liée en majorité à des maladies qui sont la conséquence de consommations régulières et excessives d’alcool (cancers, maladies cardiovasculaires et digestives, etc).

De nombreux reportages télévisuels nous montrent les effets dévastateurs du « binge drinking » (très forte consommation d’alcool en peu de temps) chez les jeunes et les adolescents. On a donc souvent tendance à croire que seules ces catégories d’individus sont touchées par ce phénomène…

Cette nouvelle étude américaine, présentée le 20 novembre dernier à Atlanta (Géorgie/Etats-Unis) à l’occasion d’un meeting organisé par la Société gérontologique américaine pourrait cependant nous faire voir les choses sous un angle un peu différent.

En effet, ces chercheurs ont travaillé à partir de données collectées entre 2000 et 2001 auprès de 43.000 personnes. En étudiant les résultats de cette grande enquête (la « National epidemiologic survey on alcohol and related conditions »), les spécialistes se sont aperçus que les problèmes d’alcool étant probablement plus forts chez les seniors que chez les jeunes... Ainsi, les chercheurs de l’Université de l’Ohio ont constaté que les adultes de 60 ans et plus ayant des problèmes d’alcool buvaient en moyenne 40 boissons alcoolisées par semaine contre 25/35 chez les jeunes alcooliques.


Publié le Vendredi 28 Mai 2010 dans la rubrique Santé | Lu 4902 fois