Sommaire
Senior Actu

Aides auditives : encore une mauvaise perception malgré les avancées technologiques et esthétiques

Selon une étude menée par Hear the World -initiative créée par Phonak, (spécialiste des systèmes high-tech pour la correction auditive)-, il apparaît qu’en dépit des avancées significatives du secteur, les aides auditives sont encore et toujours associées irrémédiablement au troisième âge, plus que tout autre aide au handicap (les lunettes, les fauteuils roulants, les béquilles ou encore les canes pour les malvoyants).


Cette mauvaise perception a des conséquences sociales sérieuses pour les 700 millions de personnes à travers le monde qui vivent avec une perte auditive. Selon cette étude, menée auprès de 4 405 personnes (entre 14 et 65 ans, en France, aux Etats-Unis, en Suisse, en Allemagne, en Italie et en Grande Bretagne) il apparaît que le fait de ne pas vouloir porter d’aide auditive en public est l’une des trois premières raisons évoquées pour justifier ne pas vouloir porter d’appareils auditifs (pour plus de 60% d’entre eux).

Bien que 93% des sondés -98% des sondés français- répondent qu’ils porteraient volontiers une aide auditive si nécessaire, les recherches récentes démontrent que dans les faits, de nombreuses personnes devant porter une aide… ne l’utilisent pas. Aux Etats-Unis et en Grande Bretagne, seulement une personne sur quatre ayant besoin d’un appareil auditif le porte.

« La perte auditive et les solutions disponibles pour la traiter ont été longtemps mal comprises, et l’étude démontre exactement cela » indique le professeur Jean Michel Triglia, Chef du Service ORL et d'Audiophonologie Pédiatrique de l’Hôpital Universitaire de La Timone. « Il est important que les personnes concernées par les aides auditives soient informées qu'il existe des solutions modernes et adaptées à chaque cas. Les récentes avancées technologiques ont rendu possible le port d’appareils plus faciles et plus rassurants. »

Les étapes historiques importantes de la technologie auditive

Les premiers « appareils » pour la perte auditive ont été mis au point au 17ème siècle et étaient appelés « trompettes pour oreilles ». A cause des stigmates associés depuis cette époque, les « trompettes d’oreilles » étaient souvent cachées derrière des éventails et certaines étaient même dissimulées et incrustées dans les bijoux.

A partir des années 20, les aides auditives sont devenues de plus en plus petites jusqu’à pouvoir rentrer dans un sac à main ; et à partir des années 40, le premier appareil auditif de poche est apparu. Au début des années 60, l’appareil derrière l’oreille a été développé. Il connaît depuis une évolution rapide dans l’innovation technologique comme la micro-électronique.

Aujourd’hui, les aides auditives fonctionnent avec la technologie digitale et sont équipées de puces électroniques très performantes, avec un son de meilleure qualité, des connectiques sans fil, un design moderne et bénéficiant même de dimensions très réduites, afin que les porteurs d’appareils auditifs soient le plus à l’aise possible.

Combattre les idées reçues concernant la perte auditive et les appareils auditifs

Souvent ignorée à cause des idées reçues, la perte auditive peut créer des barrières sociales et émotionnelles pour les personnes concernées ou leur entourage.

L’étude Hear the World montre ainsi qu’une perte auditive non traitée peut mener à un bouleversement de la vie familiale et peut également causer de nombreux problèmes psychologiques. Elle met également en exergue la frustration (48%), l’isolement (45,3%) et la peur (36,8%) comme des sentiments très souvent associés au non-traitement de la perte auditive.

« Dans la pratique de ma profession, je fais souvent le constat que des sentiments inutiles de peur et de frustration associés à la perte auditive et aux aides auditives sont souvent liés à un manque d’informations sur les moyens de prévention et sur les solutions disponibles pour traiter ce handicap qui ne doit pas être considéré comme une fatalité » déclare encore Jean Michel Triglia.

Pour mieux connaître l’initiative Hear the World, vous pouvez vous rendre sur le site Web www.hear-the-world.com/fr


Publié le Jeudi 25 Février 2010 dans la rubrique Bien-être | Lu 4176 fois