Sommaire
Senior Actu

Aidant Familial : comment faire face ?

L’assureur Prévoir vient de publier un guide gratuit intitulé « Mieux Vivre » qui propose soixante-dix pages de conseils qui visent à aider les aidants familiaux dans leur vie quotidienne… Détails.


Face à la durée de vie qui s’allonge, la perte d’autonomie des aînés est un phénomène de société de plus en plus courant mais encore parfois mal appréhendé…
 
Cette perte d’autonomie peut survenir brutalement ou s’installer au contraire de manière progressive et inverser de manière significative (et souvent définitive) le schéma familial.
 
L’enfant ou le conjoint devient alors aidant familial et prend le rôle de pilier pour la personne en situation de dépendance. Ainsi, l’« aidant familial » est la personne venant en aide à titre non professionnel à l’un de ses proches en perte d’autonomie.
 
En France, on estime que 4,3 millions de personnes aident une personne âgée dépendante aujourd’hui sans bénéficier pour autant d’un statut officiel. Cette situation, souvent difficile, nécessite de mettre en place des solutions adaptées, sous peine de mettre en danger la santé de l’aidant lui-même qui doit penser à se protéger...
 
L’assureur Prévoir, spécialiste de la protection des familles et engagé dans la perte d’autonomie depuis quinze  ans soutient les aidants familiaux au quotidien, à travers les différentes phases qu’ils traversent. Le groupe donne ci-après les premiers réflexes à avoir pour affronter cette situation dans les meilleures conditions…
 
Organiser sa vie d’aidant
Au-delà du choc lié à l’entrée en dépendance d’un proche, le début de la vie d’aidant est marqué par la réorganisation de sa vie quotidienne. L’investissement humain et financier nécessaire à la prise en charge d’un proche dépendant n’est bien évidemment pas le même pour toutes les situations...
 
La première étape lorsqu’on revêt le rôle d’aidant, est de mesurer de façon très concrète les besoins de son proche. Accéder à des informations sur la maladie de son proche et la manière de la prendre en charge est donc primordial.
 
Trouver les bons prestataires de services pour prendre en charge le proche dépendant est également une étape importante dans le début de la vie d’aidant pour ces personnes cumulant bien souvent des responsabilités professionnelles et familiales avec leur rôle auprès de l’aidé. Il est alors souvent nécessaire de se faire accompagner.
 
L’assurance Perte d’Autonomie éventuellement souscrite par le dépendant auprès de son assureur permet de bénéficier de services adaptés (aide-ménagère, auxiliaire de vie, portage des repas…) pour faciliter le soutien à domicile. Il convient donc de vérifier au plus tôt si ce type de contrat a été signé par le proche.
 
L’aidant familial peut également souscrire une assurance pour être lui-même protégé en cas d’accident et accompagné durant cette période (informations sur la perte d’autonomie, conseils sur l’organisation de la prise en charge, soutien psychologique…).
 
Connaître les financements disponibles :

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie est la prestation sociale destinée aux personnes dépendantes de plus de 60 ans. Elle est calculée en fonction du degré de dépendance (grille AGGIR), des ressources de la personne en perte d’autonomie et du choix d’hébergement. Elle permet de financer : l’aide à domicile (toilette, repas, ménage…) ; l’aménagement du logement (rampe d’accès, téléassistance…) ; les aides techniques (fauteuil roulant, lit médicalisé…). Le dossier de demande d’attribution est à retirer auprès du Conseil Général, du Centre Communal d’Actions Sociale ou en mairie.
 
Dans le contexte de la perte d’autonomie, 40% des personnes aidant des proches en situation de dépendance sont « dépressives »* et il existe aussi selon la Haute Autorité de Santé,  « une surmortalité de 60% des aidants dans les trois années qui suivent le début de la maladie de leur proche ». En effet, les aidants sont sujets à un travail  quotidien éreintant qui grandit au fil du temps… Si aucune mesure n’est prise pour le limiter, le risque d’épuisement devient important.
 
Des garanties dédiées aux aidants sont aujourd’hui proposées pour pouvoir aider au mieux leur proche tout en préservant leur santé et leur qualité de vie au quotidien. D’autant que le fait de ne plus être capable de s’occuper de son proche est un motif de stress permanent chez les aidants. L’assurance pour la protection de l’aidant permet, en cas d’accident ou d’impossibilité à assumer son rôle d’aidant, d’assurer la prise en charge en urgence du proche dépendant.
 
*selon la Direction de la recherche, des études de l’évaluation et des statistiques



Publié le Vendredi 21 Mars 2014 dans la rubrique Aides à domicile | Lu 1061 fois