Sommaire
Senior Actu

Âgisme : un ancien copilote d’Air Canada traîne la compagnie aérienne en justice

George Vilven, 62 ans, ancien copilote de la compagnie aérienne Air Canada, se bat pour faire reculer l’âge obligatoire de la retraite de 60 à 65 ans et attaque en justice le transporteur pour discrimination fondée sur l’âge, indique un récent article du quotidien Globe and Mail.


« Je devrais encore être en train de voler sur Air Canada » indique George Vilven, retraité malgré lui, qui vit dans la région de Calgary au Canada. Et de préciser que « ses aptitudes cognitives et motrices » en tant que copilote étaient irréprochables lorsque la compagnie canadienne l’a obligé à prendre sa retraite alors qu'il atteignait l’âge de 60 en août 2003.

Face à cette situation, le copilote a décidé de porter plainte contre le transporteur aérien devant le Tribunal canadien des droits de la personne pour discrimination par l’âge. Il devrait être entendu en janvier 2007 à Ottawa. La cour s’est donnée dix jours pour examiner cette affaire.

Précisons que M. Vilven est soutenu dans sa démarche par un collectif de pilotes sexagénaires baptisé « Fly Past 60 » qui se bat avec lui pour que les commandants de bord puissent continuer à voler jusqu’à 65 ans. .../...
Âgisme : un ancien copilote d’Air Canada traîne la compagnie aérienne en justice

De son côté, Air Canada affirme que sa politique ne contrevient pas à la loi canadienne et remarque que la plupart des grandes compagnies américaines continuent à maintenir l’âge de la retraite des pilotes entre 55 et 60 ans. Seuls quelques petits transporteurs aériens autorisent leurs employés à voler au-delà des 60 ans, mais sur des vols intérieurs uniquement.

Au quotidien, la compagnie aérienne canadienne oblige ses pilotes de 40 ans et plus à subir des examens médicaux tous les six mois. Selon « Fly Past 60 », cette procédure devrait d’ailleurs garantir que les commandants de bord de 60 ans et plus soient encore tout à fait capables de travailler. « La politique actuelle a été mise en place dans les années 60 et doit être réactualisée » indique l’un des membres du collectif de pilotes sexagénaires.

En revanche, l’Association des pilotes d’Air Canada, qui compte 3.100 membres, a réalisé en avril dernier une enquête qui indique qu’un nombre important de commandants de bord souhaite maintenir l’âge de la retraite à 60 ans. Les responsables de ce syndicat estiment d’ailleurs que pouvoir s'arrêter de travailler à cet âge avec une pension complète est un avantage, d’autant plus que les pilotes ont la possibilité de continuer à exercer à d’autres postes, comme instructeurs par exemple.

Toutefois, une agence des Nations unies, l'Organisation de l'aviation civile internationale, pourrait recommander en novembre prochain de faire passer l'âge de la retraite obligatoire de 60 à 65 ans, à condition que l'un des deux pilotes de l'équipage ait moins de 60 ans.

Si le tribunal canadien donnait raison à M. Vilven, il se pourrait que la compagnie aérienne se voit obligée de réintégrer certains pilotes récemment partis à la retraite.

Pour aller plus loin, lire aussi:
Transmission du savoir-faire : la Japan Airlines réembauche ses salariés seniors
Japon – Pénurie de pilotes pour cause de départ en retraite des baby-boomers


Publié le Mercredi 12 Juillet 2006 dans la rubrique Emploi | Lu 4593 fois