Sommaire
Senior Actu

Age et autonomie : Grande cause nationale en 2014 ?

Un collectif de 93 organisations, piloté par l’Union nationale des centres communaux d’action sociale (UNCCAS) et la Fondation nationale de gérontologie (FNG), se mobilise pour que « Age et autonomie » soit retenu Grande Cause nationale en 2014. Explications avant… Mobilisation !


Ce collectif est composé de 93 organisations -associations, fondations, fédérations, unions sportives, culturelles, caritatives et médico-sociales- réunies autour d’un même objectif : changer de regard sur les personnes âgées et promouvoir leur rôle dans la société.
 
Pour mémoire, les plus de 60 ans sont 15 millions aujourd’hui. Ils seront 24 millions en 2060. L’appel à candidatures, lancé par le Premier ministre le 29 novembre dernier, est ouvert jusqu’au 8 janvier 2014.
 
Un collectif pour une Grande Cause

Le label Grande Cause nationale est attribué chaque année depuis 1977 par le Premier ministre à un organisme à but non lucratif ou un collectif d'associations. Thèmes retenus ces dernières années : 2010 : la lutte contre les violences faites aux femmes ; 2011 : la lutte contre la solitude ; 2012 : l’autisme et 2013 : l’illettrisme...
 
Si « Age et autonomie » est retenu… L’obtention du label Grande cause nationale permettra d'organiser des campagnes de générosité publique et de diffuser gratuitement des messages sur les sociétés publiques de télévision et de radio. Cette visibilité contribuera à changer de regard sur l’âge et l’autonomie et valoriser auprès du grand public les enjeux sociaux, politiques et économiques liés à ce sujet majeur en termes de lien social.
 
Un enjeu éthique et politique

La France est confrontée à une vraie révolution démographique. Une prise de conscience sur les conséquences individuelles et collectives, culturelles, sociales, médico-sociales et économiques de l'augmentation du nombre des personnes de plus de 60 ans, est donc indispensable et urgente. Notre société doit s’adapter. Tous les secteurs, publics et privés sont concernés.

Age et autonomie : Grande cause nationale en 2014 ?
Pour permettre à tous de vieillir dans de bonnes conditions, le collectif « âge et autonomie » souhaite :

1. Faire reconnaître le rôle social et économique des personnes âgées
- 6 millions de personnes âgées sont bénévoles
- Les grands parents (15,1 millions en 2011, soit 2,5 millions de plus qu’en 1999 - Insee) passent 23 millions d’heures à garder les petits enfants, soit autant que les assistantes maternelles.
 
2. Favoriser la prévention de la perte d’autonomie
Cette ambition passe par notamment le développement des services et des nouvelles technologies et la reconnaissance du rôle des professionnels à domicile ou en établissement.
- 1,2 millions de personnes âgées bénéficient de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) dont 735 000 à domicile (source CNSA)
- 17 600 établissements ou services sociaux et médico-sociaux accueillent ou accompagnent des personnes âgées ou handicapées (source CNSA).
 
3. Faire savoir que l’on peut agir sur la perte d’autonomie
Seuls 8% des plus de 60 ans sont dépendants . La recherche et la prévention en diminuent progressivement la proportion, chacun doit en avoir conscience. Ces pertes d’autonomie doivent également être reconnues comme un risque et compensées comme telles. Notre enjeu éthique et politique est de maintenir l’équité, de promouvoir la qualité de la vie de toutes les générations dans notre pays, de garantir que les pressions de tous ordres ne compromettent pas les droits de l’une ou l’autre de ces générations dans un parcours des âges extraordinairement allongé ; que ces mêmes pressions ne compromettent pas la solidarité nationale pour compenser les déficiences dues à l’avancée en âge.
 
Un enjeu éthique et politique
Cinq générations sont entrées ensemble dans le 3ème millénaire. Il importe de réfléchir à l »intégration sociale de chacune.
 
Le collectif « âge et autonomie » a pour ambition de :

1. Promouvoir une image positive de toutes les générations et, en particulier, du vieillissement ;

2. Montrer que l’expérience est une richesse. Les interactions entre les plus jeunes et les plus âgés sont source de progrès pour chacun ;

3. Faire comprendre que cette situation démographique et économique nouvelle est un gisement d’emploi pour les plus jeunes générations ;

4. Assurer l’autonomie des générations vieillissantes dans tous les actes de la vie et contribuer à la maintenir par la reconnaissance et la prise en charge de toutes les fragilités ;

5. Encourager toutes les formes d’activité, physique, intellectuelle, bénévole, professionnelle, culturelle et de loisir qui permettent un vieillissement en bonne santé ;

6. Repérer les facteurs de risque des maladies ou des accidents de la vie courante qui compromettent cette autonomie et développer la prévention à tous les âges de la vie ;

7. Echapper aux stéréotypes du vieillissement-naufrage et faire valoir que la longévité est une nouvelle aventure du vivant.
 
L’enjeu du 3ème millénaire est de tout faire pour que l’allongement de la durée de la vie soit un progrès partagé par tous. L’âge et l’autonomie ne sont pas antinomiques. A la société d’en prendre conscience, à nous de la guider. C’est la raison pour laquelle nous sollicitons le label Grande Cause Nationale pour que cette thématique soit reconnue de manière transversale comme un axe de progrès social.
 
Vous aussi, mobilisez-vous !
Qui peut soutenir le collectif « Age et autonomie » pour la Grande Cause Nationale ?
- Les particuliers, parce que nous souhaitons tous vieillir dans de bonnes conditions.
- Les entreprises, au titre de leur responsabilité sociale et sociétale (soutien matériel ou financier).
- Les associations, en rejoignant le collectif et/ou en informant leurs adhérents de cette mobilisation collective, les collectivités locales et organismes à but non lucratif.
 
www.ageetautonomie2014.fr


Publié le Jeudi 5 Décembre 2013 dans la rubrique Société | Lu 1089 fois