Sommaire
Senior Actu

Adaptation de la société au vieillissement : le projet de loi adopté au Sénat (partie 4)

Ce projet de loi met en avant l’anticipation du vieillissement de la société dans les politiques publiques. S’il s’agit, bien évidemment, de préserver au mieux l’autonomie des ainés en leur apportant tout le soutien possible, il s’agit aussi de prendre soin des proches et des aidants familiaux...


Adaptation de la société au vieillissement : le projet de loi adopté au Sénat (partie 4)
Soutenir les proches aidants et aidants familiaux

- Instaurer un droit au répit permettant aux aidants qui accompagnent les personnes atteintes d’une grande perte d’autonomie, de prendre un temps de repos en finançant l’accueil de la personne aidée dans une structure adaptée à ses besoins.

- Financer un dispositif d’urgence en cas d’hospitalisation de l’aidant.
 
Des professionnels et des gestionnaires soutenus à travers un plan de modernisation des services à domicile

Pour répondre aux difficultés du secteur de l’aide à domicile, plusieurs dispositions permettront de sauvegarder tout en le modernisant, ce secteur d’activité indispensable au développement de l’accompagnement à domicile des personnes âgées :

- Soutien au développement des services polyvalents d’aide et de soins à domicile (SPASAD) qui sont bénéfiques pour tous : les aidants, les équipes de terrain pour moins de solitude, les gestionnaires, les financeurs. ;

- Renforcement de l’accompagnement à domicile, notamment avec la revalorisation de l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) qui amènera naturellement de l’activité à ces services.
 
Reconnaissance du statut de « proche aidant » et du droit au répit

Enveloppe pouvant atteindre 500 euros par an par aidé pouvant servir, par exemple, à financer ponctuellement : un hébergement temporaire ; un accueil de jour ou un renforcement de l’aide à domicile. Le montant de l’aide pourra également être augmenté en cas de nécessité passagère, ou en cas d’hospitalisation du proche aidant.

Des mesures pour le secteur de l’aide à domicile enclenchées depuis 2012

- Mobilisation du fonds de restructuration de l’aide à domicile : 130 millions d’euros depuis 2012 ayant bénéficié à plus de 1 400 structures.

- 25 millions d’euros sont consacrés dès 2015 à la revalorisation des salaires des aides à domicile : une mesure de justice sociale pour les salariés du secteur non lucratif.

- La valorisation des professionnels du grand âge est enclenchée depuis 1 an avec le plan métier Autonomie et l’amélioration des conditions de travail de la branche non lucrative de l’aide et des soins à domicile.


Publié le Jeudi 26 Mars 2015 dans la rubrique Société | Lu 1100 fois