Emploi

Actif Senior Plus, une agence d'intérim pour les retraités et les seniors


Profitant de l’assouplissement de la loi Fillon sur le cumul emploi-retraite, une nouvelle agence d’intérim « Actif Senior Plus », s’est installée depuis le début du mois à Levallois-Perret dans les Hauts-de-Seine. Elle propose aux seniors et plus précisément aux retraités qui le souhaitent, de retrouver un emploi leur permettant d’arrondir leurs fin de mois. Rencontre avec les deux créateurs de ce concept.


Depuis son lancement fin août/début septembre, « Actif Senior Plus » a déjà fait couler beaucoup d’encre. Pas une journée –ou presque- sans qu’une télé (TF1, arte, France 3, etc.), qu’un journal (Le Parisien, L’Usine nouvelle) ou qu’une radio (RTL, RMC, France info) ne parle d’elle. Quelle est donc la raison de cet engouement médiatique ?

L’idée de départ –qui vient des Pays-Bas- est relativement simple : il s’agit de trouver un emploi aux retraités qui le désirent. Ces derniers sont en effet de plus en plus nombreux à vouloir retravailler. Soit parce que leur retraite n’est pas suffisamment élevée pour leur permettre de vivre décemment, soit parce qu’ils s’ennuient. A l’autre bout de la chaîne, les entreprises commencent à s’apercevoir qu’avec les prochains départs massifs en retraite des baby-boomers, elles risquent rapidement de devoir faire face à des pénuries de salariés confirmés. Enfin, l’assouplissement de la loi Fillon sur le cumul emploi-retraite, en place depuis début janvier 2005, permet maintenant à un plus grand nombre de retraités de pouvoir exercer une activité salariée sous certaines conditions*.

Et il semblerait que l’idée soit bonne. Selon l’un des associés, Charles Cottin, 35 ans, ancien commercial, « le téléphone n’arrête pas de sonner depuis le premier article du Parisien de fin août. Plus de 3.000 retraités aux profils très variés ont déjà appelé pour s’inscrire. Cela va du directeur financier au serveur, en passant par les comptables, les commerciaux ou les plombiers. Parallèlement, sur les 2.000 entreprises contactées, plus de 1.200 se disent intéressées . »

Le fonctionnement est simple lui aussi. La structure est ultra-légère. L’agence n’a pas pignon sur rue. Le retraité appelle et laisse ses coordonnées. Il doit ensuite remplir un dossier de candidature, fournir un CV, indiquer le montant de son dernier salaire et ce qu’il touche comme retraite. Il n’y a pas d’entretien direct, en face à face. Tout se fait à distance. A ceux qui trouvent que cette méthode de recrutement n’est pas très sérieuse, des sociétés d'intéril par exemple, Christophe-Hugues Loriot, 41 ans, PDG de l’agence, rétorque : « on a déjà la dernière fiche de paie du candidat où son poste est mentionné. Nous n’allons pas mettre en doute et juger des compétences d’un retraité qui a travaillé toute sa vie comme comptable ou comme boucher. Ces personnes n’ont pas besoin de mentir ». Et M. Cottin, d’ajouter qu’à terme, « les retraités pourront s’inscrire directement par le biais du site internet ».

« L’avantage de ce type d’organisation est que nous pouvons rayonner sur l’ensemble du pays sans avoir besoin d’ouvrir des bureaux dans toute la France » indique encore M. Cottin. « Lorsqu’une entreprise appelle pour une mission, nous savons tout de suite, grâce à notre système informatique, si nous avons une ou plusieurs personnes qui peuvent correspondre au profil recherché. Nous envoyons alors deux ou trois candidats. In fine, c’est le PDG ou le DRH qui prendra lui-même sa décision . »

Christophe-Hugues Loriot et Charles Cottin
De leur côté, les sociétés semblent elles aussi, séduites par le concept. Il faut bien admettre qu’un retraité qui retravaille est efficace dès le premier jour. De plus, les dirigeants savent très bien qu’ils traitent avec des personnes responsables, capables et sérieuses. « Si plus de la moitié des candidats souhaitent retravailler, c’est avant tout par souci financier, pour les autres, ils s’ennuient et le travail leur manque » indique Charles Cottin. Enfin, autre avantage et non des moindres, ces intérimaires coûtent moins chers aux entreprises. D’une part en terme de salaire et d’autre part, car les charges sont moins élevées (de 15 à 18%) : il n’y a plus de cotisations retraites à régler et la CSG et la CRDS sont plus faibles pour ce type de salariés.

Naturellement cela ne plait pas à tout le monde. Certains syndicats se sont déjà insurgés contre le concept de cette agence. Marc Blondel, ancien secrétaire général de Force Ouvrière estime que ces contrats d’intérim pour les retraités vont « cannibaliser » les emplois vacants. De son côté, Lutte Ouvrière estime qu’il s’agit là d’une « occasion de fournir aux patrons une main-d’œuvre moins chère ».

Les deux associés espèrent toutefois parvenir rapidement au point d’équilibre qui doit se situer, selon M. Cottin, à 120 missions par mois. Et le PDG de conclure qu’« à terme, si tout se passe bien, nous nous développerons sur l’Europe, sur la Belgique, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne et même les Pays-Bas ».

Actif Senior Plus
12 rue Vergniaud
92300 Levallois-Perret
Tél. : 01.70.629.450

*Site internet en construction

* Cumul Emploi-retraite

Les retraités peuvent depuis le 1er janvier dernier toucher des revenus professionnels, issus d'une activité salariée ou non, tout en percevant parallèlement une pension de retraite.

Toutefois, le total de ces deux revenus doit cependant rester inférieur au dernier salaire perçu, lui même égal à la moyenne mensuelle des revenus d'activité reçus au cours des trois derniers mois d'activité précédant la liquidation de la pension. Si le total des deux revenus dépasse le montant de ce dernier salaire, la pension est alors suspendue.

Le cumul emploi-retraite est possible dès l’âge de 55 ans. Les salariés ayant bénéficié d'un départ anticipé sont donc aussi concernés par cette mesure. Par ailleurs, un retraité peut reprendre une activité chez son ancien employeur à condition qu'un délai de six mois se soit écoulé depuis son départ.

Les règles de cumul "emploi-retraite" sont précisées dans deux décrets publiés au Journal officiel du vendredi 22 octobre 2004.

Décret n° 2004-1130 du 19 octobre 2004 relatif au cumul de revenus professionnels et d'une pension de vieillesse

Décret n° 2004-1131 du 19 octobre 2004 relatif au cumul de revenus professionnels et d'une pension de vieillesse servie par le régime général de sécurité sociale, le régime des salariés agricoles et certains régimes spéciaux
Lu 189469 fois
Publié le Vendredi 8 Septembre 2006




Réagir à cet article :

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

108.Posté par Roady le 04/11/2008 10:55
bonjour,
ancien du Marketing ayany oeuvré sur plusieurs continents, je connais bien ce genre de sites pour en avoir lancé des dizaines. La technique est de monter un site avec des sujets d'actualité qui intéressent un max de gens ce qui génére un max de clics (visites) Objectif : attirer les annonceurs qui savent être lus dans notre cas par un public parfaitement ciblé les retraités. La preuve il y a de la pub pour une maison de retraite alors que le site est dédié au travail. On verra bientôt la pub sur l'artrose arriver. Le but ultime étant de revendre cher le site sur une spéculation non pas opérationelle et de résultat mais sur sa capacité à cibler une clientèle et à la faire adhérer aux annonces pub. Même si le site ne gagne rien la pub lui donne sa valeur. Alors ne cherchaient pas les résultats ce n'est apparemment pas le but.

107.Posté par de larocca le 03/07/2008 11:03
Petite question qui a son importance :
quel est le taux horaire moyen que vous proposez dans votre agence d'intéim. on sait très bien qu'en intérim les salaires sont minables, donc je doute qu'il soit vraiment intéressant de travailler en intérim d'autant plus que qd on a 30 ans de boulot on a la fiche de paie qui va avec. mon dernier poste en fixe était de 2.850 euros par 13 mois pour 147 h de travail mensuel, pour un poste d'assistance, soit un taux horaire de 21,50 euros environ. Je gagne plus à la retraite que si je bossais en intérim avec votre agence. les personnes que je connais qui bossent en intérim gagne de 11 euros à 16 euros de l'heure, c'est loin d'être une fortune. Est-ce que votre agence sert à exploiter les gens, jouez vous les négriers comme l'anpe ?

106.Posté par JACKY le 14/04/2008 15:58
Bonjour Madame Chantal,

Dommage que vous vous situez dans la Drôme, moi je suis du Nord ( à 25 km de Valenciennes ), SINON je me serai présenter chez vous.

Il n'est absolument pas difficile de recruter un SENIOR pour votre emploi, il suffit tout simplement de déclencher une recherche dans tous les organismes de l'emploi SAUF UNE, je cite l'ANPE.

Alors vous allez me dire pourquoi?
Et bien, si cette institution(ANPE) (bureaucratie du fonctionnariat) était TRES efficace pour le recrutement TRES PRECIS, et surtout si ils s'en donnaient la peine, cela se saurait, et vous n'auriez certainement pas été dans l'obligation de faire un appel sur ce site, puisque d'après les derniers chiffres du gouvernement, il y à encore 450 000 SENIORS (QUINQUAS) en france au chômage.

HO j'oubliai, excusez- moi, de ne pas avoir pris le temps de me présenter.
J'ai 51 ans, marié, 1enfant à charge
EX CO-GERANT d'une SARL (6ans)
EX COMMERCIAL (12 ans)
EX TECHNICIEN DE PRODUCTION DE MICROS ORDINATEURS (13ANS).

Et oui 31 ans d'activités professionnelles, et malheureusement, demandeur d'emploi depuis 3 ans et 4 mois, avec une coupure d'un CDD de 6 mois, que j'ai réussi à obtenir à l'arraché dans ma commune.

Rien de Rien comme propositions d'emplois de cette institution ( ANPE ) depuis mon inscription.

J'ajouterai à ceci, si je me permets de vous donnez ce conseil, c'est que, non seulement, je l'ai vécu lorsque j'étais CO-GERANT, mais un certain nombre de mes collègues(également gérant), se sont retrouver devant la même problématique, à savoir:
L'ignorance des conseiller(ères) ANPE)) en RH et l'incapacité de vous envoyez EXACTEMENT ce que vous chercher comme collaborateurs ou collaboratrices, et par conséquent, mes collègues et moi-même, nous nous sommes adressés, vers les autres organismes comme celles que je cite ci-dessus.

J'espère que ce conseil vous servira, et bonne continuation.

Cordialement Madame Chantal

105.Posté par Chantal le 28/03/2008 11:50
Mon entreprise basée dans la Drôme 26 pense embaucherun jeune retraité pour mettre en place la prévention de la sécurité. nous sommes une tolerie industrielle d'une quarantaine de salarié. je ne sais pas comment faire pour recruter. si quelqu'un à une idée, n'hésitez pas.

104.Posté par bredoux beatrice le 19/03/2008 17:57
je suis une retraitée de 48 ans, je recherche un travail a temps partiel au standard, secrétariat, le transport de personnes ou petits colis, saisie informatique sur la région parisienne, je viens de repasser mon PSC1, j étais agent administratif intendance et secrétariat dans un lycée de 1200 élèves

103.Posté par charles cottin le 24/01/2008 15:28
La société Actif Senior Plus n'existe plus.
Elle a déposé le bilan.

Charles Cottin

102.Posté par Frédéric FERAL le 02/01/2008 11:09
52 ans, beaucoup d'énergie, organisateur-conseil serai heureux de rencontrer quelqu'un qui souhaite un regard moins conformiste sur l'organisation ou les structures de son entreprise ou de con département/service.

101.Posté par catherine Schick le 01/01/2008 20:54
Bonjour
Je souhaiterais offrir un poste pour un senior, en complément de sa retraite pour une assistance de repas à une personne âgée. Cet emploi n´est pas un poste de femme de ménage mais consiste plutôt à tenir compagnie. Oü dois-je m´adresser pour faire cette offre. Cet emploi se trouve à St.-Etienne

100.Posté par Faivre le 30/11/2007 17:20
J'ai 67 ans et depuis 7 ans je travaille en tant que bénévole dans une mission locale : réinsertion des jeunes par l'emploir. J'aimerais mettre mon expérience au service des entreprises. J'étais secrétaire générale d'un groupe de communication qui se composait de 6 entreprises représentant employant
envron 6000 personnes

99.Posté par elbaz le 26/11/2007 15:25
j'ai 52 ans, j'ai élevé mes enfants et j'aimerai retrouver un emploi dans le secretariat (collège, lycées, etc) ou dans l'aide à la personne (maisons de retraite, aide psychologique)

98.Posté par Franisco le 14/11/2007 18:48
Je suis tout de même un peu perplexe quand je lis ces commentaires ayant moi-meme fait l'expérience 3 fois de laisser un message sur le répondeur, en vain.

Je n'ose pas croire que tout ce bruit ait été fait pour rien ! C'est de cette manière qu'on endort une population. On se sert des médias (paru/vendu - TF1.....) pour laisser un peu d'espoir dans les chaumières et ça marche !! Mais le résultat ? Il est dans les témoignages du dessus, RIEN ! On attend et certains depuis plus d'1 an !!

Alors soit vous êtes des gens sérieux et vous allez faire quelque chose pour informer toutes ces personnes dont je fais partie pour connaitre l'objet de votre activité, soit vous êtes simplement un bras articulé et manipulé par un pouvoir qui vous dédaigne et dans ce cas chacun en tirera les conséquences.




97.Posté par MARSIETTE-TIDAS le 21/10/2007 11:31
je suis à la retraite,depuis le:01/08/2006,j'ai 60ans et désirerai avoir un emploi,soit à temps partiel ou à temps complet?
qu'elles sont les conditions à remplir?

96.Posté par Isabelle FAVARETTO le 18/10/2007 13:06
Doit-on continuer à croire que l'âge est un obstacle ? En attendant, moi, je croire que non ! Alors voici ma demande :

Urgent : Je recherche une activité à temps plein.

Je suis spécialisée principalement dans :
- le développement commercial, suivi, fidélsaton
- la vente de prestattions intellectuelles aux entreprises (pmi,pme, grands comptes)
- le placement, en entreprises d'accueil, des jeunes suivant des formations en alternance ( bac à bac +2)
(entretiens , pré-sélection, mise en relation avec le tuteur et l'équipe pédagogique)
- la créaton d'événements

Points forts : Dynamique, bon relationnel, rigueur, créativité, humour, résistance au stress, sens de l'écoute.

Je suis domiciliée à Boulogne (hauts de Seine)

Langues :
- Français langue maternelle
- Italien : bilingue

J'étudie toute proposition

Merci et à bientôt






95.Posté par BONIN Annick le 16/10/2007 17:58
Messieurs,

j'ai laissé plusieurs messages sur votre répondeur et je m'interroge également sur votre structure et sur la réalité même de votre existence.

La lecture de tous ces témoignages ne sont pas vraiment encourageants. Il serait intéressant de connaitre aussi les sociétés qui ont et font peut-être encore appel à vous.

Ceci étant, je suis en attente de la procédure à suivre pour être inscrite chez vous.

Sincères salutations



94.Posté par Mikel Do le 13/10/2007 11:11
Rien n'est dit concernant les retraités qui étaient en profession libérale!
Pour cette catégorie, quelles sont les règles de cumul emploi-retraite?

93.Posté par CHAVANE Didier le 28/09/2007 06:47
Bonjour,
Je pense que tout n'est pas dit sur les régles du cumul emploi/retraite. S'il est exact que la somme des revenus en tant que salarié (retraité) et des pensions de retraite, ne doit pas dépasser la moyenne des 3 derniers mois de notre derniére activité de "salarié actif", cela ne vaut que pour le régime général. En effet, les caisses de retraite complémentaires dépendant de l'ARRCO et de l'AGIRC (non cadre et cadre) ont un mode de calcul tout à fait différent, qui est le suivant, si j'ai bien tout compris:
- pour les bas salaires, l'ensemble des revenus et pensions ne doit pas dépasser 160% du SMIC (2007€)
- pour les autres, soit cet ensemble ne doit pas dépasser le dernier salaire perçu en tant qu'actif, soit il ne doit pas dépasser la moyenne des salaires des 10 derniéres années d'activité.
Ces caisses complémentaires restent trés évasives sur leurs modes de calcul et je n'en sais pas plus à ce jour. Ayant repris une activité pendant 5 mois, quelques temps aprés ma mise à la retraite, ces caisses me réclament le remboursement d'un trimestre, alors qu'elles sont incapables de me dire quel a été leur mode de calcul du plafond pour déterminer mon dépassement. Je n'ai pas eu ce genre de probléme avec le regime général.
Vous pouvez trouver ces renseignements sur le site de la CRAM, pour le régime général et celui de l'ARRCO et l'AGIRC pour les complémentaires.

92.Posté par Rigal Tiphaine le 18/09/2007 15:43
Nous recherchons des seniors pour des missions ponctuelles de communication
Nos bureaux sont à Paris 75009 près de la gare Saint Lazare

91.Posté par Marcelle Arnaud le 09/09/2007 20:47

J'aimerais ouvrir une agence similaire a vous ici au Québec..Comment dois-je m'y prendre....

90.Posté par Sage Michel le 16/08/2007 18:44
Je suie à la retraite depuis avril 2004. Licencié en avrij 1999 j'avais conservé une petite activité de consultant (4 jours/mois) en plus des revenus Assedic.

Aujourd'hui on me dit ne plus pouvoir continuer cette activité car le total de ma retraite plus ces 4 jours mois dépasse mes salaires des 3 mois précédent la retraite ...évidemment.Pourquoi les revenus assedic ne sont pas pris en compte dans les revenus des 3 mois antérieurs?

Ne parlons plus de cumul emploi-retraite sauf pour certains privilégiés que je ne citerai pas....

89.Posté par Armand le 25/07/2007 22:11
Je suis à la retraite depuis mars 2007 , j'ai lu concernant le cumul retraite emploi, je n'es pas très bien compris, car si la somme des deux dèpasse, le dernier salaire, la pension de retraite est suspendu, mais il faut savoir, par exemple moi, ma pension est un peu plus de milles euros, donc il ne faut pas que je trouve un travail de plus de mille deux cent euros, par contre je voudrais savoir, en tant que agent commercial si ont peu cumuler retraite et activité indépendante.Merci de répondre.

1 2 3 4 5 » ... 6