Sommaire
Senior Actu

Acticoa : encore un nouveau chocolat anti-âge qui apparaît sur le marché

Les gourmands vont être comblés. La société suisse Barry Callebaut, consciente de l’engouement des consommateurs pour les chocolats santé, vient de sortir Acticoa, un chocolat riche en polyphénols, des antioxydants censés ralentir les effets du vieillissement.


Acticoa : encore un nouveau chocolat anti-âge qui apparaît sur le marché
Une récente étude réalisée pour le compte de cette entreprise chocolatière, leader mondial dans le domaine du cacao, montre qu’un Européen sur trois (36%) veut manger du chocolat aux effets bénéfiques sur la santé et que près de quatre Européens sur dix (38%) souhaiteraient du chocolat à la teneur en sucres naturellement réduite.

Toujours selon cette étude, les Européens pensent que le chocolat a une influence positive sur le bien-être psychologique et physique : pour la moitié des sondés, le chocolat est bon pour le moral (53%), il donne de l'énergie pour 48%, il stimule la mémoire (15%) et a un effet bénéfique sur le coeur et le système cardiovasculaire (13%).

Afin de s'adapter à l'évolution de la demande des consommateurs, Barry Callebaut lance donc de nouveaux produits sur le marché : Acticoa, qui s’annonce comme la source naturelle la plus riche en polyphénols bénéfiques pour la santé et un chocolat enrichi en fibres alimentaires pour réduire jusqu'à 40% la teneur en sucres. .../...

Il y a des milliers d'années, avant que le cacao ne soit importé en Europe, les anciennes civilisations mayas et aztèques l'utilisaient déjà en médecine, indique un communiqué de cette société suisse. Et de préciser que la majorité des Européens pensent à juste titre que le chocolat est bon pour le moral (53%) et donne de l'énergie (34%). Mais ils ne connaissent que très peu les autres effets bénéfiques -avérés- du chocolat : il stimule la mémoire (15,4%), il est bon pour le coeur et le système cardiovasculaire (13,8%) et contient des substances anticancérigènes (7,6%). Ce sont surtout les consommateurs français et suisses qui en connaissent et comprennent bien les effets bénéfiques alors que les Britanniques sont de loin les plus sceptiques en Europe.

« Le chocolat est un produit naturel, délicieux et sain. Il a un indice glycémique faible et la fève de cacao contient environ 230 substances aux effets bénéfiques potentiels sur notre santé », déclare Hans Vriens, responsable des nouveautés chez Barry Callebaut. « Cependant, nombreux sont ceux qui associent la consommation de chocolat à un sentiment de culpabilité. Nous nous préoccupons beaucoup de ce sentiment de culpabilité - injustifié - en développant du chocolat « non coupable ». Il s'agit de chocolat dont le goût est aussi savoureux que celui du chocolat ordinaire et qui a, en plus, des effets bénéfiques actifs sur la santé ».

A cet égard, Barry Callebaut lance deux grandes innovations : du chocolat dont la teneur en sucres a été naturellement réduite de 40% et Acticoa, un processus de fabrication qui s’annonce « révolutionnaire » et permet d’obtenir du chocolat avec des concentrations élevées en polyphénols. Cette dernière création se qualifie comme « la source naturelle d'antioxydants la plus riche, avec une concentration en polyphénols de loin supérieure à celle du vin rouge et du thé vert. En réalité, ce chocolat fondant contiendrait selon la marque deux fois plus de polyphénols de cacao que le chocolat fondant ordinaire ».

Rappelons qu'à chaque fois qu'une étude paraît sur les effets bénéfiques du cacao sur la santé, certains scientifiques ou médecins soulignent que la consommation de chocolat n'a pas que des effets bénéfiques pour la santé.

En effet, alors que les principaux pays occidentaux sont de plus en plus touchés par l'obésité –même parmi les seniors-, il convient de faire attention. Certains spécialistes estiment ainsi qu'il est dangereux de communiquer sur les aspects « santé » du chocolat.

« Laisser entendre que le chocolat serait bénéfique à la santé est risqué », observe Bonnie Liebman, directrice de la nutrition au Centre scientifique d'intérêt public, un organisme de recherche indépendant basé à Washington. De son côté, Vicky Evans de la Fondation britannique du cœur, estime que « les substances chimiques qui se trouvent dans le cacao peuvent bien avoir quelques effets positifs sur la circulation, mais le chocolat est beaucoup plus souvent considéré comme un problème qu'une solution en matière de santé cardiaque ».

Pour aller plus loin, lire aussi :

Quelques carrés de chocolat noir pour réduire les risques d'infarctus
Omégachoco : un chocolat enrichi en oméga 3 bon pour la santé cardiovasculaire
Cocoavia : Mars lance une barre chocolatée pour lutter contre les maladies cardiovasculaires


Publié le Vendredi 2 Février 2007 dans la rubrique Nutrition | Lu 10816 fois