Sommaire
Senior Actu

Accord sur l'emploi des seniors : plus d'activité donc plus de travail pour les +50 ans (Medef)

Suite à la signature la semaine dernière, dans la nuit de mercredi à jeudi, de l’accord sur l’emploi des seniors par le Medef, la CGPME, l’UPA et trois organisations syndicales, la CFDT, la CFTC et la CFE-CGC, le patronat considère qu’il s’agit là d’une amorce d’un « changement de mentalité, d’une sécurisation des parcours professionnels des salariés les plus âgés, et que cela crée des dispositifs de retour à l'emploi ».


« Le Medef se félicite de la signature de cet accord qui permettra d'améliorer le taux d'emploi des seniors, défi majeur pour notre pays. Trop de personnes en France sont écartées du marché du travail en raison de leur âge. Il faut faire changer les mentalités » indique ainsi Laurence Parisot, président de l’organisation patronale.

Et Mme Parisot d’ajouter que « le Medef regrette la décision de FO de ne pas signer pour l'instant le projet d'accord. Je suis prête à rencontrer Jean-Claude Mailly afin de comprendre sa position, dans le souci du dialogue social auquel nous sommes tous deux attachés. Cet accord pragmatique rompt avec la culture de la sortie précoce de la vie professionnelle ; il donne les moyens aux entreprises de conjuguer gestion des âges et performance ; il doit permettre de créer plus d'activité donc plus d'emplois. Il est à l'origine de la majeure partie du Plan national pour l'emploi des seniors demandé aux pouvoirs publics par les partenaires sociaux, fruit d'un dialogue social responsable. »

« Le changement de mentalité à l'égard des salariés d'un certain âge est à la base de cet accord » poursuit Denis Gautier-Sauvagnac, chef de file patronal de la négociation. Et de préciser : « conscients que c'est le travail qui crée le travail, et que notre pays ne peut se passer des capacités et de l'expérience des seniors, les partenaires sociaux se sont accordés sur l'urgence de remonter le taux d'emploi des seniors de 36,8 % à 50 % en cinq ans. Cette mobilisation passe d'abord par une campagne d'information, pour contrer les idées reçues et faire valoir l'intérêt d'une vie active plus longue. Elle doit s'accompagner d'un véritable Plan national d'action pour parvenir aux mêmes résultats que ceux obtenus dans les pays d'Europe du Nord. L'expérience d'une vie professionnelle est une richesse ; notre société doit en tirer les conséquences. »

Outre cette mobilisation contre les idées reçues, selon le Medef, l'accord : sécurise les parcours professionnels par la mise en place d'une gestion anticipative des emplois et des compétences au niveau des branches, des territoires et des entreprises, d'un entretien approfondi de mi-carrière tous les cinq ans à partir de 45 ans, et d'une application prioritaire pour les seniors du bilan de professionnalisation et du DIF ; favorise le retour à l'emploi grâce à plusieurs instruments dont le développement de l'emploi partagé par la mise en place de groupements d'employeurs, et l'aménagement du CDD pour les plus de 57 ans d'une durée maximale de 18 mois renouvelable une fois.

Pour en savoir plus, lire aussi :

Emploi des seniors : l'accord a finalement été signé cette nuit


Publié le Mardi 14 Mars 2006 dans la rubrique Emploi | Lu 11895 fois