Sommaire
Senior Actu

A Montréal, une aide à domicile accrue pour éviter la séparation des couples âgés

Dans la circonscription de Vaudreuil, située à trente minutes de Montréal, les couples âgés dont un des membres est en lourde perte d'autonomie pourront maintenant bénéficier d'une offre de services de santé et sociaux accrue dans leur milieu de vie, ce qui devrait leur permettre de demeurer plus longtemps ensemble a annoncé récemment le député de Vaudreuil et ministre de la Justice, monsieur Yvon Marcoux.


Ainsi, les services aux aînés en perte d'autonomie seront offerts par la Coopérative de Solidarité Seigneurie de Vaudreuil, grâce à une subvention de 323.000 dollars (215.000 euros), versée sur une base annuelle à l'Agence de développement de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux de la Montérégie. Dispensés dans le milieu de vie, les nouveaux services profiteront à seize personnes âgées en perte d'autonomie.

Plusieurs partenaires municipaux et locaux sont mis à contribution dans la réalisation du projet. Cette initiative vise à offrir aux personnes des milieux de vie qui s'apparentent à ce qu'elles ont connu au cours de leur existence. La dispensation de ces services, selon les besoins des personnes, sera toujours sous la responsabilité d'un établissement du réseau de la santé et des services sociaux.

« Le fait de pouvoir demeurer avec son conjoint est un facteur souvent déterminant de la qualité de vie et même de l'état de santé des personnes âgées en perte d'autonomie. Je suis convaincu que cette possibilité nouvelle contribuera à rendre la vie plus agréable à des couples qui sont ébranlés par la détérioration de l'état de santé de l'un de leurs membres », a ajouté monsieur Marcoux.

Cette subvention s'inscrit dans la troisième phase de l'initiative « Pour un nouveau partenariat au service des aînés », qui vise à soutenir le développement de modèles alternatifs et complémentaires d'hébergement répondant aux besoins des personnes en perte d'autonomie.

Neuf nouveaux projets dans huit régions différentes bénéficieront du soutien financier du ministère de la Santé et des Services sociaux, qui totalisera cette année 4,2 millions de dollars (2.8 millions d’euros). Les deux premières phases du programme débuté en 2003 ont permis la concrétisation de 22 projets, grâce à un financement s'élevant à 7,3 millions de dollars (4,8 millions d’euros). Cette troisième phase mène à 11,5 millions de dollars (7,6 millions d’euros) la contribution financière totale du ministère aux projets régionaux.


Publié le Mercredi 22 Juin 2005 dans la rubrique Divers | Lu 2754 fois