Sommaire
Senior Actu

A Hawaï, la passion du surf est plus forte que l’âge

Alors que le Festival international du film du surf à Saint-Jean-de-Luz (64) vient tout juste d’ouvrir ses portes, rappelons que ce sport, qui présente généralement de jeunes personnes aux corps bronzés par le soleil et sculptés par les vagues et les embruns, ne concerne pas uniquement les jeunes générations. Ainsi, à Hawaï, des surfeurs seniors continuent de pratiquer quotidiennement, et avec enthousiasme, ce sport nautique national (article publié initialement le 4 mai 2005).


A Hawaï, la passion du surf est plus forte que l’âge
Les plages d’Hawaï, malheureusement entourées de hauts buildings, sont toutefois mondialement reconnues pour leurs vagues et font le bonheur des surfeurs de générations différentes. En effet, il ne faut pas croire que l’avancée en âge empêche les férus de surf de pratiquer leur passion. C’est ce qu’indique un récent article de l’agence Associated Press.

C’est le cas par exemple, de cet ingénieur à la retraite, qui, à l’âge de 70 ans continue à affronter les vagues du Pacifique trois fois par semaine. « Je suis moins rapide qu’avant et je ne peux plus me mesurer aux plus jeunes, mais je prend encore énormément de plaisir à surfer » explique le septuagénaire qui pratique cette activité nautique depuis presque cinq décennies. Même un récent accident de surf, n’a pas pu le tenir éloigné des vagues trop longtemps. « Je suis allé surfer avec des points de suture à la tête » précise l’ancien ingénieur en montrant sa cicatrice.

La majorité de ces surfeurs seniors explique que s’ils continuent à pratiquer cette activité physique, c’est principalement pour l’amour de l’océan. Le fait de se maintenir en forme est secondaire, souligne une femme de presque soixante ans, qui surfe depuis son plus jeune âge : « c’est très exaltant d’être dans l’eau, c’est mieux que n’importe quel anti-dépresseur » et puis cela donne « une liberté spirituelle ». Chaque sortie, chaque vague est différente.

Bien évidemment, ces sportifs seniors n’ont plus les mêmes capacités physiques que dans leur jeunesse. Un homme de 55 ans avoue que ses hanches et ses genoux deviennent plus faibles, ce qui l’empêche parfois de bien se placer sur la planche. « Certains s’arrêtent lorsqu’ils s’aperçoivent qu’ils n’arrivent plus à faire ce qu’ils réussissaient dans le temps » explique-t-il. « En ce qui me concerne, même si je ne suis plus aussi en forme qu’avant, je m’amuse encore » précise-t-il.

Toutefois, selon un médecin local, les surfeurs seniors ne se blessent pas plus que leurs homologues plus jeunes. Ces sportifs ont souvent commencé à pratiquer leur passion dans leur jeune âge. Ceux qui se sont sérieusement blessés ont arrêté et ceux qui restent savent ce qu’ils font. « Surfer et être actif les préservent des blessures » indique-t-il.

Comme le souligne l’un de ces surfeurs grisonnants « si je n’affronte pas les vagues pendant une semaine ou deux, je devins grincheux, je tourne en rond, quelque chose me manque ». Il semblerait donc, que sous ses aspects parfois rudes, le surf permette à ces sportifs seniors de rester en forme aussi bien physique, qu’intellectuelle.

Les moins courageux, peuvent toujours profiter de ce long week-end de printemps pour faire un tour au Festival de Saint-Jean-de-Luz.

Festival International du Film de Surf de Saint-Jean-de-Luz

Jaï-Alaï de Saint-Jean-de-Luz
Saint-Jean-de-Luz
4 -7 Mai 2005
Pour en savoir plus :
www.festivaldufilmdesurf.com


Publié le Vendredi 5 Août 2005 dans la rubrique Bien-être | Lu 6250 fois