Sommaire
Senior Actu

A Brest des jeunes en difficulté deviennent formateurs Internet en maison de retraite

Monique Argoualc’h, enseignante, responsable de la classe du Dispositif Relais au collège de Kerbonne, accueille des jeunes de moins de 16 ans pour les resocialiser, les remobiliser et les remotiver sur les apprentissages à travers une pédagogie active. Ces jeunes interviennent en maison de retraites afin d’initier et d’accompagner les résidents dans l’accès et l’usage de l’Internet.


Ayant diverses difficultés dans leur collège, ils viennent pendant quelques mois, 2 à 3 jours par semaine, travailler avec Monique Argoualc’h qui doit user d’imagination pour « ne pas reproduire exactement les mêmes effets » de ce qui ne fonctionne pas dans la scolarité classique.

Depuis 2003, les jeunes qui viennent au Dispositif Relais participent au projet Intergener@tion qui lie multimédia, échange de savoirs et lien social, « et en même temps, c’est porté par des valeurs comme solidarité, entraide, respect, et enrichissement », ajoute Monique. (…)

Le principe est simple. Les jeunes vont par deux ou trois à la résidence Louise le Roux, ils s’installent devant les écrans et revêtent leur costume de formateur quand les personnes âgées les rejoignent. Autour d’un thème, l’année dernière les portraits, aujourd’hui la santé, deux générations s’échangent leurs connaissances, « avec Internet, c’est beaucoup mieux pour la relation parce qu’ils ont besoin constamment l’un de l’autre ».

Les jeunes transfèrent ce qu’ils savent au niveau informatique et Internet et les personnes âgées partagent leur expérience de la vie, et savent aussi, quand il faut, corriger les fautes d’orthographe. Monique Argoualc’h tient à préciser, « on ne fait pas qu’aller à la résidence, il y a tout un travail derrière ».

Pendant quelques semaines, avant d’aller rencontrer les personnes âgées, Aude Barthélémy accompagne les jeunes et leur donne quelques clés au niveau technique dans l’utilisation de l’ordinateur, d’Internet, des moteurs de recherche, des conseils pour la partie formateur, elle les initie à l’outil qu’ils vont utiliser, cette année le wiki, les années passées, SPIP. Et il y a un gros travail au niveau du vocabulaire, « à chaque séance on commence par ça », raconte Aude, « on fait un tour de vocabulaire, navigateur, moteur de recherche... pour qu’ils puissent facilement expliquer et transmettre aux personnes âgées ».

Monique Argoualc’h témoigne, depuis qu’ils ont vécu cette expérience, « il y a des élèves qui sont retournés à la résidence pour demander de faire des stages... ils avaient envie d’aller vers l’aide à la personne ». Un projet qui fait grandir, qui favorise l’estime de soi, des jeunes et des « vieux » qui se racontent, qui partagent, qui construisent ensemble, Intergener@tion fait parti de ces projets brestois qui gagnent à être connu.

Source : a-brest, article réalisé par Céline Pottier


Publié le Mercredi 25 Juillet 2007 dans la rubrique Intergénération | Lu 4446 fois