Sommaire
Senior Actu

A 76 ans, le condamné à mort le plus âgé des Etats-Unis vient d’être exécuté

Le gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger ne lui a pas accordé sa clémence : Clarence Ray Allen, plus vieux condamné à mort de Californie a été exécuté par injection mardi dernier, quelques minutes après son 76ème anniversaire, alors qu’il était aveugle, diabétique, presque sourd et qu’il se déplaçait en fauteuil roulant.


Après presqu’une journée d’attente dans le couloir de la mort de la prison d'état de San Quentin, le prisonnier a été exécuté par injection létale mardi 17 janvier à 0h01 indique une dépêche de l’Associated Press. Alors qu’il purgeait une peine de réclusion criminelle à perpétuité, il avait été condamné à la peine capitale en 1982 pour avoir organisé, du fond de sa cellule, les assassinats de plusieurs témoins gênants dans le cadre de son procès.

Il avait en effet engagé un tueur à gages, chargé d’éliminer sept individus qui avaient témoigné lors de son premier jugement et qui devaient revenir à la barre à l’occasion d’un deuxième procès en appel. Mais les choses ont mal tourné et le meurtrier a abattu trois personnes qui n’étaient pas directement en rapport avec le procès de Clarence Ray Allen.

Vendredi dernier, Arnold Schwarzenegger a donc refusé d’accorder sa clémence à Allen, qui avait 50 ans au moment des faits. Le gouverneur a d’ailleurs souligné que la conduite de cette homme « n'a pas résulté de la jeunesse et de l'inexpérience, mais plutôt des décisions insensibles et calculatrices d'un homme mûr ».

« Le ''spectacle'' de M. Allen amené en fauteuil roulant vers la salle d'exécution, incapable de marcher et incapable de voir ceux qui sont venus assister à son exécution viole toutes les normes de la décence et équivaudrait à rien de plus que l'imposition inutile et sans objet d'une douleur et d'une souffrance, ce qui est interdit par le 8e Amendement » de la Constitution américaine a souligné Annette Carnegie, l'une des avocates du condamné. .../...

Rappelons que si les sondages montrent qu’une majorité d’Américains reste en faveur de la peine de mort, l’écart entre les « pour et les contre » a tendance à se réduire. Elisabeth Semel, professeur de droit dans une université californienne souligne même que le nombre des exécutions dans l’Etat de Californie s’accélère, alors que parallèlement, « le soutien populaire pour la peine capitale a tendance à s’affaiblir ». C'est la troisième fois depuis son arrivée à la tête de la Californie il y a deux ans que M. Schwarzenegger refuse d'accorder sa clémence pour divers motifs.

Cette exécution fait de Clarence Ray Allen le deuxième plus vieux condamné à mort à être exécuté aux Etats-Unis depuis le rétablissement de la peine de mort en 1976. Le plus vieux est John Nixon, un tueur à gages qui a été exécuté le mois dernier dans l’Etat du Mississippi à l’âge de 77 ans. La plus haute instance judiciaire des Etats-Unis n'a jamais bloqué une exécution au motif de l'âge avancé du condamné ou de ses infirmités physiques.

Et Allen n’est certainement pas le dernier condamné à mort senior à être exécuté, dans la mesure où la population carcérale américaine vieillit rapidement. En Californie, un tiers des prisonniers qui se trouvent dans le couloir dans la mort sont âgés de plus de 50 ans et cinq ont dans les 70 ans.

Le secrétaire général du Conseil de l'Europe, Terry Davis, a réagi à cette exécution en déclarant que « la peine de mort est toujours inadmissible, mais attacher un aveugle de 76 ans à une chaise et lui injecter du poison, c'est carrément grotesque ».

Et d’ajouter « j'éprouve beaucoup de chagrin et de regret en constatant que le gouverneur de Californie n'a tenu aucun compte de tous les appels qui lui ont été lancés pour épargner la vie de Clarence Ray Allen. En tant qu'ami des Etats-Unis d'Amérique, j'attends avec impatience le jour où ce grand pays quittera l'axe de la peine capitale. Si l'argument moral n'est pas suffisamment impérieux, la population américaine devrait comparer le taux de mortalité par assassinat dans les états qui exercent la peine de mort et celui des états qui l'ont abolie. Elle comprendrait que non seulement il est inhumain d'exécuter des gens mais qu'en outre cela ne permet nullement de réduire le nombre des assassinats . »

Pour en savoir plus, lire aussi :

Vieillissement de la population carcérale en Californie


Publié le Mercredi 18 Janvier 2006 dans la rubrique Société | Lu 1502 fois