Sommaire
Senior Actu

A 65 ans, Jean-Pierre Amblard sera le doyen de la prochaine édition de la Route du Rhum

Depuis quelques années maintenant, Jean-Pierre Amblard, 65 ans, est libéré des contraintes professionnelles et même si c’est un « touche à tout », il ne veut en aucun cas se disperser. Il souhaite se consacrer uniquement à sa passion pour la voile, son engagement dans la prochaine Route du Rhum en est la preuve.


Méditerranéen de naissance, c’est à Nice que Jean-Pierre Amblard a vu le jour et c’est à Fréjus qu’il a grandi. Des premières sorties en dériveur à l’adolescence, aux courses transatlantiques, la grande bleue et lui c’est fusionnel. Sportif de haut niveau en athlétisme et en volley-ball, c’est également un skieur chevronné.

Toujours en amateur, il associe ses passions à son prenant métier de chef d’entreprise indépendant dans la grande distribution. Il mène en parfaite harmonie sa vie professionnelle et sa vie de marin.

Après avoir sillonné la Méditerranée et cumulé les milles entre le continent et la Corse, il décide de rejoindre l’océan à l’assaut du grand large, il souhaite partir loin et longtemps. Il commence il y a plus de quinze ans par enchaîner les convoyages, il additionne les régates et compte déjà à son actif seize transatlantiques.
A 65 ans, Jean-Pierre Amblard sera le doyen de la prochaine édition de la Route du Rhum

Ensuite ce sont les premières courses au large : 2ème de la Transat des Alizées en 1991 ; vainqueur de la Transat des Alizées en 1995 ; vainqueur de la Transmanche en 2000 sur un Open 50 ; 3ème de la course Québec / Saint-Malo en 2000 sur un Open 50 et 3ème de la Transat Jacques Vabre en 2001.

Dans le même temps il évolue dans le milieu des « grands » de la course au large, convoyeur d’Alain Gautier sur Générali Concorde et Bagages Supérior, c’est avec Jean-Luc Van Den Heede qu’il convoie Algimouss, un 60 pieds entre Pointe-à-Pitre et Lorient. En 2002, c’est un problème personnel qui l’empêche d’honorer son inscription à la Route du Rhum sur Azawakh II, un voilier monocoque de 50 pieds.

Aujourd’hui et à 65 ans, Jean-Pierre Amblard se prépare activement pour être fin prêt le 29 octobre prochain au départ de cette fabuleuse course qu’il compte bien gagner dans sa catégorie. Aller au bout de sa passion sans avoir les moyens financiers des « grands » noms de la voile, est un sacré pari sur l’avenir. Souhaitons lui de trouver dans les semaines à venir le sponsor qui partagera avec lui ce challenge peu commun.
A 65 ans, Jean-Pierre Amblard sera le doyen de la prochaine édition de la Route du Rhum

Route du Rhum – La Banque Postale

Événement sportif de voile de haut niveau, cette course en solitaire a lieu tous les quatre ans. Parcours : 3.510 milles. « Pas de répit pour le marin et sa machine ». Entre Saint-Malo et Pointe-à-Pitre, le plus court chemin n’est pas toujours le plus rapide... Vents et courants constituent des obstacles qu’il faut savoir parfois affronter, parfois contourner… sans compter les adversaires qu’il faut savoir « marquer » (surveiller) et ne pas laisser échapper.

Après avoir laissé derrière eux les remparts de Saint-Malo, les concurrents passeront leur première nuit en Manche avant de passer Ouessant et son rail. Puis le Golfe de Gascogne et souvent des vents contraires et des dépressions qui se succèdent jusqu’aux Açores, porte d’entrée des alizés. La suite est en général consacrée à la tactique pour se jouer de l’anticyclone et des vents faibles avant de se donner tout entier à la vitesse jusqu’à Pointe-à-Pitre car le record de la course reste à battre !

Article rédigé par Liliane Boyer

Site internet de Jean-Pierre Amblard


Publié le Mardi 29 Août 2006 dans la rubrique Divers | Lu 4921 fois