Sommaire
Senior Actu

8 juin 2017 : Journée nationale du pied !

L’UFSP* organise le 8 juin prochain sa 15ème Journée nationale du pied qui en 2017, va inviter le grand public à se rendre chez son podologue pour lui montrer gratuitement ses pieds certes, mais également ses chaussures ! Ces consultations se tiendront dans des lieux mis à disposition par les villes participantes. Celui-ci réalisera un dépistage de potentielles pathologies et délivrera ses conseils.


8 juin 2017 : Journée nationale du pied !
D’après la dernière Enquête nationale réalisée par l’UFSP, 61% des Français déclarent souffrir du pied. Et pour cause, les pieds endurent entre 5.000 et 10.000 pas chaque jour (ce qui ne doit pas nous empêcher de marcher d’ailleurs) et nous aident à réaliser 2,5 fois le tour de la Terre sur la durée d’une vie.
 
Dans ce contexte, l’association des podologues conseille de voir votre podologue au moins une fois par an afin de réaliser un bilan mais aussi de prévenir et lutter contre les douleurs de pieds tout en trouvant des solutions aux douleurs et conséquences connexes. Par exemple, plus de la moitié des patients soignés par des orthèses plantaires se sont dits soulagés de douleurs aux genoux (21%), au dos (67%) et aux hanches (86%).
 
Comme le précise le docteur Bouhabib, président de l’UFSP : « prévenir et éviter les douleurs, les chutes, les maladies articulaires et tendineuses, les déformations du pied, les troubles de la statique avec les complications du membre inférieur et du rachis en permettant à chacun de mieux comprendre le rôle essentiel du pied et son formidable fonctionnement au quotidien. Tels sont les objectifs de cette vaste campagne de prévention ».
 
C’est pour sensibiliser à tous les maux de pieds et créer un réflexe « J’ai mal aux pieds, je consulte un podologue », que l’UFSP organise cette journée nationale depuis quinze ans. Ainsi, toute personne souhaitant recevoir des conseils ou des diagnostics pourra se rendre dans les 120 sites publics dédiés (caisses primaires d’assurance maladie, collectivités territoriales, caisses de retraite, etc.).
 
Cette année, les podologues proposeront également d’examiner les chaussures des participants afin d’optimiser leur chaussage et leur donner des conseils à ce sujet. Et le docteur Bouhabib de poursuivre : « l’achat des chaussures est trop souvent réalisé à la « va vite » et en fonction de critères esthétiques ou de mode sans tenir compte du confort ressenti et encore moins en respectant la forme et l’anatomie des pieds. Il est essentiel de tenir compte des matériaux utilisés et de la forme de la chaussure afin de garantir une bonne santé des pieds (…). Nombre de problèmes seraient ainsi évités si l’acte d’achat des chaussures était mieux maitrisé, mieux compris. »
 
Si les maux de pieds et leurs soins touchent tout le monde, quatre publics doivent être particulièrement sensibilisés et faire surveiller leurs pieds régulièrement : les enfants, les personnes âgées, les sportifs et les diabétiques.
 
Les personnes âgées
- Avec l’âge et la réduction des activités physiques, la marche devient plus difficile et douloureuse. Cela peut donner lieu à des chutes qui engendrent une perte de confiance voire la dépression.
- L’UFSP recommande des visites régulières chez le podologue afin d’apporter les soins nécessaires aux pieds et la préconisation de chaussures adaptées.
 
Les diabétiques
- Le diabète entraîne une atteinte des artères et des nerfs qui fragilisent les pieds, pouvant générer une perte sensorielle qui retarde voire empêche la prise de conscience des maux dont souffre le malade. Les conséquences d’une lésion ou d’un mal perforant plantaire non traités peuvent aller jusqu’à l’amputation.
- La consultation d’un podologue est primordiale à la fois pour grader le « risque podologique », soigner le pied mais également apporter des conseils de prévention quant à la santé des pieds.
 
Plusieurs centaines de podologues seront disponibles lors de l’opération. La liste des lieux de consultation est à retrouver sur le site de l’UFSP. Rappelons que 12.500 podologues exercent en France et ont droit de diagnostic, de prescription et oeuvrent à la bonne santé des pieds. Ils soignent aussi bien les maux cutanés les plus courants (durillons, verrues plantaires) que les complications liées à l’ongle (mycoses ongles incarnés…). Ils réalisent un bilan podologique complet et peuvent prescrire des orthèses plantaires ou des orthèses amovibles.
 
Pour rappel, l’année dernière, la Fédération Française de la Chaussure (FFC) a dévoilé son projet ADOCS (Amélioration de l’Offre Chaussures pour Seniors). A la clé ? Une meilleure connaissance de l’évolution du pied avec l’âge et des outils techniques et pratiques qui doivent permettre aux industriels de mieux répondre aux attentes de leurs clientèles senior. Affaire à suivre.
 
*Union française pour la santé du pied. Cette association rassemble les podologues, les sociétés savantes et scientifiques, les instituts de formation en pédicurie-podologie, les associations d’étudiants, les associations d'usagers de la santé, les fournisseurs et distributeurs de la podologie, les laboratoires et les syndicats représentatifs de la profession de podologue


Publié le Lundi 29 Mai 2017 dans la rubrique Santé | Lu 667 fois