Sommaire
Senior Actu

7% des seniors canadiens vivent sous le seuil de pauvreté (rapport)

Dans son nouveau rapport intitulé « Aînés en marge : vieillir pauvre au Canada », publié le 1er octobre à l’occasion de la Journée internationale des personnes âgées, le Conseil consultatif national sur le troisième âge (CCNTA) enjoint les gouvernements et la société de tout mettre en oeuvre pour diminuer la pauvreté chez les aînés du Canada.


« Le thème de cette journée mondiale portait sur la pauvreté des aînés, particulièrement des femmes, et sur le développement. Il est donc très opportun que le CCNTA publie maintenant son rapport sur la vulnérabilité économique des aînés canadiens », souligne Bubs Coleman, représentante du CCNTA. « La perspective d'une retraite dorée n'est tout simplement pas envisageable pour bien des aînés, surtout ceux qui vivent seuls, les femmes de plus de 80 ans, les immigrants et les aînés des minorités visibles . »

Selon le CCNTA, près de 7 % des aînés canadiens vivent sous le seuil de la pauvreté et les inégalités entre les aînés quant aux revenus de retraite iront en s'accentuant au cours de la prochaine décennie, à mesure que les régimes de pension privés et les Régimes enregistrés d'épargne retraite (REER) arriveront à maturité.

Dans son rapport, le CCNTA examine les lacunes qu'il faut corriger pour éliminer la pauvreté chez les aînés, et recommande quinze mesures touchant divers éléments du système de sécurité de revenu, dont des améliorations à la Sécurité de la vieillesse, au Régime de pensions du Canada et au Supplément de revenu garanti ; l'établissement d'un taux maximum pour le logement et les soins de longue durée ; et une augmentation du revenu des femmes et des immigrants âgés.


Publié le Mardi 4 Octobre 2005 dans la rubrique Social | Lu 2349 fois