Sommaire
Senior Actu

60% des seniors mènent une vie trop sédentaire

Lors d’une rencontre organisée récemment à Madrid sur le thème de « L’activité physique chez les personnes âgées », des spécialistes de la santé et de l’activité sportive ont mis en garde les madrilènes contre le développement de la sédentarité chez les seniors qui touche plus de 60% de cette population.


Cette initiative a été organisée par le gouvernement autonome de la communauté de Madrid en collaboration avec la Société madrilène de gériatrie et de gérontologie.

Elle vise à promouvoir le développement d’un « vieillissement actif » de la population et espère sensibiliser les professionnels de la santé et de l’activité physique à cette problématique.

En effet, selon les organisateurs de cette rencontre, 61% des seniors de plus de 74 ans qui vivent dans la communauté madrilène mènent une vie trop sédentaire et parmi eux, presque la moitié (43%) présente un problème de surpoids.

Or, comme partout ailleurs, compte tenu du vieillissement de la population espagnole et plus précisément de cette région, le phénomène risque de s’accentuer dans les années à venir. Ainsi, en 2006, les aînés représenteront 16% de la population de cette communauté.

L’un des responsables de cette initiative a tenu à souligner que « dans nos sociétés, vivre plus longtemps mais aussi plus sainement devient un double défi permanent ». Et d’ajouter que « l’activité corporelle pratiquée régulièrement ne contribue pas uniquement à l’amélioration du physique, mais aussi au maintien de la santé mentale et psychologique, ce qui améliore la qualité de vie des aînés ».

De fait, il est vrai que l’activité physique diminue plus on avance en âge. On constate une baisse sensible à partir de 45 ans et une grande sédentarité chez les femmes. Or, l’inactivité physique est l’un des principaux facteurs de risque de plusieurs pathologies lourdes : maladies cardio-vasculaires ; certains cancers, notamment celui du colon ; diabète ; ostéoporose (qui touche sept femmes pour un homme) ; surpoids et obésité (qui augmente de 5% par an).

Principale cause de cette faible dépense d’énergie : les conditions de vie confortables dans les sociétés industrialisées, qu’il s’agisse de transports motorisés, ascenseurs, chauffage central, climatisation, mais aussi des problèmes de santé ou d’isolement ou encore des loisirs trop sédentaires tels que la télévision (plus de 5 heures par jour pour les seniors).

Pour en savoir plus, lire aussi :

Près d'un tiers des seniors sont en surpoids
60% des seniors mènent une vie trop sédentaire


Publié le Mercredi 23 Novembre 2005 dans la rubrique Bien-être | Lu 3131 fois