Sommaire
Senior Actu

5es Assises Nationales du Grand Age : le 16 juin 2011 à Paris à l’Institut Mutualiste Montsouris

Les 5es Assises Nationales du Grand Age, rendez-vous fédérateur pour tous les professionnels concernés, feront le point sur ces questions le 16 juin prochain à l’Institut Mutualiste Montsouris à Paris. Organisées par le Club PA-PH d’IDEAL, elles reçoivent le soutien du groupe de maisons de retraite ORPEA.


En dix ans, le grand âge a pris une importance croissante dans les débats relatifs à la politique de santé. Cette importance s'est accentuée avec la réforme en cours sur le financement de la dépendance et devrait encore s’accroître dans les années à venir.

Les raisons sont liées d’une part au phénomène démographique d’accroissement très significatif des personnes âgées de plus de 85 ans et d’autre part à la nécessité de répondre aux nouveaux besoins d'hébergement et de prise en charge liés à l’allongement de la durée de vie.

De plus, le développement des maladies neurodégénératives, telles qu’Alzheimer, va contraindre les pouvoirs publics à accentuer leurs efforts dans le domaine de la prise en charge du grand âge, en favorisant l'essor de solutions novatrices et adaptées, et en accompagnant la recherche médicale.

Le grand âge : encore tabou ?

Globalement, le grand âge constituait encore il y a peu un sujet tabou, peu développé dans les médias et plus généralement dans les débats de société. Aujourd’hui, les médias prennent conscience de l’importance de cette population au sein de nos sociétés et abordent ce thème sous de nouveaux aspects : la joie de vivre des centenaires, les consoles de jeu dans les maisons de retraite, l'importance des échanges intergénérationnels...

Enfin, les médias découvrent également que le grand âge est un secteur d'activité à part entière, qui s'est considérablement professionnalisé ces dernières années, et qui représente un enjeu majeur en termes de création d’emploi et de qualification des personnels (dans la filière du maintien à domicile ou au sein des EHPAD).

Respecter le choix de vie de la personne dépendante

La liberté du choix de vie et la sécurité dépendent avant tout du degré de dépendance de la personne. Aujourd’hui, le défi des maisons de retraite consiste à concilier les deux, afin d'assurer le respect de la dignité et les volontés des aînées. Il s’agit d’offrir aux personnes âgées de véritables lieux de vie, ouverts sur l'extérieur, propice aux échanges intergénérationnels et au maintien des liens familiaux, tout en respectant les plus hauts standards de qualité et de sécurité.

Au programme du 16 juin :

- 09h00 Allocution de bienvenue - Média et vieillissement de la population
- 09h30 Séance plénière d’ouverture - Quelle qualité de prise en charge des Personnes Agées ?
- 11h30 Table ronde n°1 - Garantir la qualité de prise en charge par un personnel qualifié
- 14h30 Table ronde n°2 - Concilier sécurité et libre choix des personnes
- 16h30 Séance plénière de clôture - Quelles problématiques entre l’attribution de subventions européennes et les nouvelles procédures d’appel à projets


Publié le Jeudi 12 Mai 2011 dans la rubrique Social | Lu 1848 fois