Sommaire
Senior Actu

400 millions de seniors chinois en 2040 et un pays à réorganiser en conséquence

Selon la Commission nationale chargée du travail sur le troisième âge qui s’est exprimée lors du premier forum sur la gérontologie qui s’est tenu récemment à l’université de Pékin, le pays devrait compter 200 millions de personnes âgées d’ici 2015 et 400 millions d’ici 2040, ce qui implique la mise en place de nombreuses mesures nationales pour faire face aux besoins croissants de cette population en forte augmentation, indique une récente dépêche de l’agence de presse chinoise Xinhua.


Le président de la Société de gérontologie de Chine Li Bengong, a estimé lors de cette rencontre que la population indienne dépassera celle de son propre pays vers 2040 mais que la Chine sera alors celui qui comptera le plus grand nombre de personnes âgées dans le monde. Il faut dire que le géant asiatique vieillit vite. En 2003, le pays comptait déjà 130 millions de personnes âgées de plus de 60 ans et en comptera probablement 142 millions en 2004. Sur ce trend, le nombre de seniors devraient atteindre les 160 millions d’ici 2010 (soit 12% de la population), 200 millions d’ici 2015 et 400 millions d’ici 2040.

Comme le montrent ces chiffres, l’avancée en âge de la population est très rapide. Ce qui n’est pas sans poser de problèmes à l’administration chinoise. Cette évolution démographique aura des répercussions à tous les niveaux : sur l’économie, la société, la santé, la culture… a indiqué cette semaine Hui Liangyu, vice-Premier ministre chinois. Il devient donc indispensable de mettre en place de nouvelles mesures qui devront permettre de résoudre les problématiques engendrées par ce vieillissement.

A cet effet, le « 11ème plan quinquennal (2006-2010) pour le développement de la cause du 3ème âge » se veut important pour la cause des personnes âgées chinoises » déclarait en septembre dernier le directeur adjoint du Comité national du troisième âge au cours d'un séminaire. Et de préciser que la partie de ce plan concernant les politiques sur les aînés portera sur l'amélioration des infrastructures, des services, du bien-être, des conditions de logement ou encore de la santé, qui sont encore loin d’être efficaces et performantes, indiquait alors un haut responsable de ce comité.

Les soins médicaux par exemple, ne sont pas adaptés et ne répondent pas aux attentes des seniors. Le pays avouait récemment manquer cruellement d’infirmières gériatriques pour s’occuper des onze millions de personnes âgées dépendantes. La Chine aurait ainsi besoin de plus de deux millions de professionnelles de santé diplômées dans les années à venir !

Autre exemple au niveau social. Les femmes âgées ont besoin de plus d'attention de la part du gouvernement et de la société, a indiqué Mme Koh Miyaoi, responsable auprès du Conseil économique et social des Nations Unies pour l'Asie et le Pacifique. « Comme la plupart des femmes ont une vie plus longue que les hommes, les femmes représentent une plus grande part des personnes âgées. Outre les difficultés souvent rencontrées par les aînés, les vieilles femmes ont encore un problème de rapports d’égalité vis-à-vis des hommes . »

La ville de Shanghai est celle qui vieillit le plus vite dans le pays. Elle compte déjà 2.6 millions de personnes âgées de plus de 60 ans, ce qui représente près de 20% de sa population totale permanente. La moyenne nationale étant à 10%.


Publié le Mercredi 12 Octobre 2005 dans la rubrique Divers | Lu 9531 fois