Sommaire
Senior Actu

2060 : un Européen sur huit sera âgé de 80 ans ou plus

Selon un récent communiqué de la Commission européenne, la population de l’UE27 devrait augmenter de 501 millions d’habitants au 1er janvier 2010 à 525 millions en 2035, atteindre un pic de 526 millions autour de 2040, puis diminuer progressivement pour s’établir à 517 millions en 2060. Mais la population européenne devrait également continuer à vieillir, la part des 65 ans et plus passant de 17% en 2010 à 30% en 2060. Et celle des 80 ans et plus progressant de 5% à 12% au cours de la même période.


Plus forte croissance démographique en Irlande, au Luxembourg, à Chypre et au Royaume-Uni
En matière de croissance démographique, de grandes différences devraient être constatées entre les États membres.

Entre 2010 et 2060, la population devrait augmenter dans quatorze États membres et diminuer dans treize. Les plus fortes croissances de population devraient être relevées en Irlande (+46%), au Luxembourg (+45%), à Chypre (+41%), au Royaume-Uni (+27%), en Belgique (+24%) et en Suède (+23%), et les déclins les plus marqués en Bulgarie (-27%), en Lettonie (‑26%), en Lituanie (-20%) ainsi qu'en Roumanie et en Allemagne (-19% chacun).

En 2060, les États membres ayant la population la plus nombreuse devraient être le Royaume-Uni (79 millions d’habitants), la France (74 millions), l’Allemagne (66 millions), l’Italie (65 millions) et l’Espagne (52 millions).

Une forte augmentation de la population âgée entre 1960 et 2060

2060 : un Européen sur huit sera âgé de 80 ans ou plus
La population de l’UE27 devrait vieillir tout au long de la période de projection en raison, notamment, d’une fécondité relativement faible et d'un nombre croissant de personnes vivant à des âges élevés.

Ce processus de vieillissement devrait se retrouver dans tous les États membres. En 2060, le pourcentage de la population âgée de 65 ans ou plus devrait varier de 22% en Irlande et 25% au Royaume-Uni, en Belgique et au Danemark à 36% en Lettonie, 35% en Roumanie et en Pologne et 33% en Bulgarie, en Allemagne et en Slovaquie.

Si l'on compare 2060 avec la situation existant un siècle auparavant, en 1960, la proportion de personnes âgées de 65 ans et plus devrait s'accroître de deux à six fois selon les États membres pour lesquels les données sont disponibles.

Par ailleurs, en 2060, la part de la population âgée de 80 ans et plus devrait être en moyenne de 12% dans l'UE27, variant de 9% en Irlande, à Chypre et au Royaume-Uni à 14% en Espagne, en Italie et en Allemagne.

Sur un siècle et par rapport à 1960, la proportion de personnes âgées de 80 ans ou plus devrait augmenter de cinq à dix-huit fois d'ici 2060 selon les États membres pour lesquels les données sont disponibles.

En conséquence, le taux de dépendance des personnes âgées dans l’UE27, soit le rapport entre la population âgée de 65 ans ou plus, et la population âgée de 15 à 64 ans, devrait passer de 26% en 2010 à 53% en 2060. En d’autres termes, on compterait seulement deux personnes âgées de 15 à 64 ans pour une personne de 65 ans ou plus en 2060, contre quatre personnes âgées de 15 à 64 ans pour une personne de 65 ans ou plus en 2010.

Le taux de dépendance des personnes âgées devrait être de 60% ou plus en Bulgarie, en Allemagne, en Lettonie, en Pologne, en Roumanie et en Slovaquie et de 45% ou moins en Belgique, au Danemark, en Irlande, au Luxembourg et au Royaume-Uni. En 1960, le taux de dépendance des personnes âgées variait de 10% à 19% selon les États membres pour lesquels les données sont disponibles, ce qui signifie qu'il y avait entre cinq et dix personnes âgées de 15 à 64 ans pour une personnes de 65 ans ou plus.

Ces projections de population pour la période 2010-2060 sont publiées par Eurostat, l’office statistique de l'Union européenne. Les projections de population sont des scénarios visant à fournir des informations sur la taille et la structure futures probables de la population et doivent donc être considérées avec prudence.


Publié le Vendredi 10 Juin 2011 dans la rubrique Société | Lu 2275 fois