Sommaire
Senior Actu

2017 : une grippe mortelle pour les personnes âgées

Cette année, l’épidémie de grippe a été particulièrement virulente. En effet, selon les derniers chiffres de l’Agence Santé Publique France, qui viennent tout juste d’être publiés, elle s’est avérée fatale pour 19.400 personnes qui étaient presque toutes âgées de 65 ans et plus… Un bilan lourd qui dépasse d’ores et déjà celui d’il y a deux ans…


2017 : une grippe mortelle pour les personnes âgées
L’Agence Santé Publique France vient de publier un communiqué dans lequel elle annonce que l’épidémie de grippe 2016-2017 était terminée. Enfin. C’est une bonne chose, car cette année fut particulièrement rude et dévastatrice pour les personnes âgées qui sont tombées malades...
 
Paradoxalement, on pourrait penser que le virus H3N2 de cette « saison » n'as pas été trop virulent puisque le nombre de consultations n'a pas été particulièrement important : 1,9 million contre près de 3 millions lors de l'hiver 2014-2015. En revanche, l’épidémie a entrainé une surmortalité élevée cet hiver en France avec un bilan déjà plus lourd que lors de la dernière grande épidémie d’il y a deux ans.
 
Ainsi, comme le souligne l’ASPF : « le nombre de décès en excès toutes causes confondues est estimé à 19.400, sur les neuf premières semaines d'épidémie grippale contre 18.300 il y a deux ans ». Et le bilan n’est pas encore définitif puisqu’il s’arrête à début février.  
 
Toujours selon l’agence, cette surmortalité concerne très majoritairement les personnes âgées de 65 ans et plus. Cet excès de décès « seniors » a également été constaté dans le reste de l’Europe en Grèce, en Italie, au Portugal et en Espagne et de façon plus modérée en Suisse et aux Pays-Bas.
 
D’autre part, le virus de souche H3N2 a entrainé un taux d'hospitalisation particulièrement élevé chez les personnes fragiles avec pour conséquence, un engorgement des hôpitaux… Depuis le début de cet hiver, 1.334 personnes ont dû être admises en réanimation après leur passage aux urgences : en tout, 196 sont décédées dont 146 (75%) étaient âgées de 65 ans et plus (moyenne de 67 ans).
 
La couverture vaccinale des personnes à risque, sujets fragiles et personnes âgées de 65 ans et plus, est estimée cette année par la CNAM-TS à 46% (données provisoires) versus 47% fin 2015. Autre point important souligné par l’agence : le vaccin aurait été relativement peu efficace pour les seniors (23% pour les 65+)… Toutefois, précise l’Agence Santé Publique France, la vaccination reste indispensable pour limiter les risques chez les ainés. A noter également qu’il faut deux semaines après la vaccination pour être protégé
 
Les mesures de protection
− Se laver fréquemment les mains
− Utiliser des solutions hydro-alcooliques
− Porter un masque
− Limiter les contacts avec les personnes malades
 
Les antiviraux à dose curative ou préventive des personnes à risque en post exposition, dans les 48 heures après un contact avec un cas de grippe. 


Publié le Lundi 27 Février 2017 dans la rubrique Santé | Lu 2833 fois