Sommaire
Senior Actu

20.000 seniors en plus chaque année en Belgique, mais qui sont-ils ? Comment vivent-ils ?

La Direction générale Statistique et Information économique belge vient de faire paraître un certain nombre de faits et chiffres pertinents en ce qui concerne la population senior. On y apprend, entre autre, que début 2007, ce pays abritait 2,36 millions de personnes de plus de soixante ans contre 2,06 millions en 1991, soit une croissance moyenne de 18 900 individus par an. Ou que la part des personnes très âgées (80 ans et plus) dans le groupe des seniors est à la hausse : ainsi, au 1er janvier 2007, elles étaient 484 000 contre 353 000 à la même date en 1991, soit une augmentation de plus d’un tiers (plus 37%).


Selon ces nouvelles données, les seniors se marient aussi, et même plus qu’avant. Bien que l’espérance de vie des femmes soit supérieure à celle des hommes, les hommes âgés continuent de choisir des femmes (parfois nettement) plus jeunes. Si le mariage à un âge avancé devient plus fréquent, le divorce aussi. Dans la tranche d’âge des soixante ans et plus, on dénombre d’ailleurs plus de divorces que de mariages.

Le niveau d’instruction des personnes âgées est plus bas que celui du reste de la population. Une personne de plus de 65 ans sur deux a obtenu au maximum un diplôme de l’enseignement primaire.

En chiffres absolus, il y a davantage de seniors actifs que vingt ans auparavant mais en pourcentage, la tendance est à la baisse. Les seniors sont deux fois plus nombreux à travailler que leurs homologues féminines. Plus de trois actifs âgés sur quatre ont le statut d’indépendant, alors que les indépendants ne représentent même pas un sixième de la population occupée totale.

Le vieillissement va devenir une question importante dans les prochaines décennies. Au début des années 90, pour une personne de 65 ans ou plus, la population comptait quatre personnes âgées de 20 à 65 ans. Cette proportion passera à une personne sur trois en 2020 et même à une sur deux en 2040. La Région flamande sera davantage confrontée au vieillissement que les deux autres ; des trois, la Région de Bruxelles-Capitale sera celle qui le subira le moins. .../...

Trois seniors sur quatre sont propriétaires de leur logement. Les seniors possèdent plus souvent que le reste de la population une ligne téléphonique fixe, un téléviseur, une machine à coudre ou un mobil home et sont plus fréquemment propriétaires d’une seconde résidence. Par contre, ils sont encore moins nombreux à avoir une voiture, un PC, une connexion Internet, un four à micro-ondes ou un GSM. Toutefois, sept seniors sur dix possèdent déjà un téléphone portable.

Les plus de 60 ans ont dépensé en moyenne 19.087 euros en 2005. Les seniors dépensent surtout moins en tabac, vêtements, chaussures, meubles, véhicules et pour la culture, la détente et l’enseignement. Par contre, ils consacrent plus d’argent à l’alimentation, aux boissons, au logement, au chauffage, à l’éclairage et à l’eau, aux gros appareils ménagers et à la santé.

Les seniors masculins boivent un peu moins de bière que la moyenne masculine. Les personnes âgées boivent peu d’eau minérale et la consommation de boissons rafraîchissantes, qui est fortement liée à l’âge, est nettement plus faible chez les plus de soixante ans.

Un senior de 65 à 74 ans sur six et un senior de 75 ans et plus sur dix fume. C’est largement en dessous de la moyenne générale qui s’élève à plus d’une personne sur quatre. Pourtant, parmi les 65-74 ans, près d’une personne sur deux et d’une personne sur trois chez les 75 ans et plus ont déjà fumé. Nombreux sont donc ceux qui ont arrêté.

Plus leur niveau d’instruction est faible, plus les personnes ont des problèmes de santé. Bronchites chroniques, infarctus et autres maladies cardiaques graves surviennent plutôt chez les hommes tandis qu’une tension élevée, l’usure des articulations et l’ostéoporose frappent davantage les femmes. La bronchite chronique, le diabète, les infarctus et les autres maladies cardiaques graves augmentent jusqu’à l’âge de quatre-vingts ans, pour stagner ensuite. Bonne nouvelle : près de la moitié des plus de soixante-cinq ans ne signale aucune déficience physique.

Ces dernières années, le nombre de personnes atteintes de démence a crû au rythme de deux mille individus par an. De manière générale, cette maladie est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes.

Seule une personne de plus 60 ans sur trois part en vacances, contre deux personnes sur trois dans le reste de la population. Par contre, les seniors qui partent en vacances le font généralement plus souvent que les autres Belges. Les hommes âgés ont une bonne heure de loisirs en plus que les femmes. Chez les seniors, les femmes consacrent beaucoup plus de temps aux tâches ménagères que les hommes.

Les seniors masculins consacrent plus de temps aux déplacements que les femmes. Les hommes utilisent proportionnellement plus souvent la voiture, le vélo, le vélomoteur, la moto ou le scooter. Les femmes, quant à elles, optent plus souvent pour les transports en commun et les déplacements à pied. Les seniors sont plus heureux que les jeunes. Les différences sont statistiquement significatives, et plus marquées chez les hommes que chez les femmes. Les plus heureux apparaissent être les personnes dans la catégorie d’âge de 66 à 75 ans. Ensuite, le sentiment de bonheur tend à s’effriter quelque peu.

Les seniors sont un peu moins satisfaits de leurs contacts sociaux que le reste de la population. Un senior sur dix ne voit pas chaque semaine quelqu’un. Résider en institution ou en ville réduit le nombre de contacts sociaux.

Source : Direction générale Statistique et Information économique


Publié le Mercredi 19 Décembre 2007 dans la rubrique Divers | Lu 9187 fois