Sommaire
Senior Actu

15 juin 2006 : 1ère Journée mondiale contre la maltraitance des personnes âgées

Le Réseau International pour la Prévention de la maltraitance des adultes âgés (INPEA) annonce la 1ère Journée mondiale de la prise de conscience de la maltraitance des adultes âgés le 15 juin 2006. Dans l’Hexagone, cette action sera coordonnée par la fédération Alma France. Explications de sa directrice, Mme Françoise Busby.


« Lors de cette journée mondiale, il n'y aura pas une manifestation en particulier, mais des centaines de petits évènements partout en France et dans le monde. Les centres ALMA et ALMA France vont organiser, avec leurs petits moyens financiers, dans leur environnement géographique des conférences, des rencontres de professionnels, du grand public, des conférences de presse, et ainsi faire circuler la parole autour de ce thème méconnu du grand public surtout » précise Françoise Busby, directrice d'ALMA France.

« Aucune action n’est insignifiante, il est important de parler de tout cela sans violence, sans haine, sans rancœur, car sous le mot "maltraitance", c'est d'abord le mot "souffrance" qu'il faut mettre en avant, celle des personnes âgées, de leurs familles, des professionnels qui les entourent » ajoute-t-elle encore.

« Une personne âgée est un adulte à part entière, un être humain qui parfois défie le temps et vit chaque jour avec son histoire familiale, professionnelle, son caractère, sa façon de percevoir la vie, ses désillusions, ses drames, ses plaisirs passés, ses rêves à venir… comme chacun d'entre nous » continue Mme Busby. « Les adultes plus âgés dont notre fédération entend parler sont des personnes souvent fragiles, vulnérables, incapables au moins partiellement de se prendre en charge, de se défendre, de réagir. Ces "victimes" restent silencieuses. Nombreuses sont celles qui culpabilisent d'être encore en vie alors que des membres plus jeunes de leur famille sont décédés. Les très vieilles personnes d'aujourd'hui ont vécu des moments très pénibles au cours de leur existence (guerres, restrictions, chômage…) ; aussi leur est-il bien parfois impossible de se reconnaître comme "maltraitées" ». .../...
15 juin 2006 : 1ère Journée mondiale contre la maltraitance des personnes âgées

« Maltraitance » : un mot désagréable pour évoquer les maux dont certaines vieilles personnes peuvent souffrir. Sous ce vocable, apparaît un autre mot, celui de « violence » : « acte ou omission commis par une personne s’il porte atteinte à la vie à l’intégrité corporelle ou psychique ou à la liberté d’une autre personne ou compromet gravement le développement de sa personnalité et/ou nuit à sa sécurité financière ».

Cette définition, rappelle la directrice D’ALMA France provient d'un colloque « Violence au sein de la famille » qui s’est tenu en 1987 à Strasbourg. Il s’agit d’une définition commune à la violence exercée contre les femmes, les enfants et les personnes âgées ; elle peut d'ailleurs s'appliquer aussi aux personnes souffrant de handicaps.

Dans cette définition sont résumées toutes les formes de maltraitance qu'ALMA entend au téléphone : maltraitances physiques (coups, brûlures, marques de liens, parfois dénutrition, déshydratation), psychologiques (infantilisation, chantage, punition, irrespect), financières (vols, détournements de fonds, procurations abusives), médicales ou médicamenteuses (excès ou carence de médicaments, d'examens, de soins), civiques (atteintes aux droits de la personne, contention, enfermement), enfin négligences (manque d'aide dans les gestes quotidiens – toilette, habillage, nutrition, mobilité).

Trois questions reviennent régulièrement : Qui déclenche la maltraitance ? Quand et où commence-t-elle ? Notre expérience nous montre que, dans la plupart des situations, aucune réponse claire ne peut être apportée.

Les retraités âgés, dépendants, pour certains, dans leur corps et/ou dans leur esprit, réclament de la part de tous les aidants d’abord une bonne santé physique et une grande disponibilité, ensuite une grande force intérieure, au delà de celle exigible d’un fils, d’une fille, d’un conjoint, d'un professionnel. Au quotidien, les forces s’usent, la tolérance s’émousse si ces aidants ne sont pas écoutés ou soutenus et si les défaillances et dérapages ne sont pas perçus ni acceptés.

« La violence est une énergie présente en chacun de nous » déplore Mme Busby. « Les maltraitances surgissent quand cette violence n'est plus canalisée et qu’elle empêche à toute liberté de s'exprimer, même au préjudice d'autrui. Mal traiter un être humain, qu'il soit jeune ou moins jeune, dépendant physiquement, psychiquement ou non, n'est pas acceptable dans notre société ».

« Parlons-en, réfléchissons à la manière dont nous voudrons être traités quand nous serons vieux nous-mêmes. S'il est bon de chercher l'enfant en soi, cherchons aussi le vieillard ! Dignité et respect sont les deux mots-clef, c'est à dire respecter l'autre et être respecté, préserver la dignité de l'autre et rester digne. Ainsi, la vieillesse pourrait être vécue avec plus d'acceptation et de sérénité » conclut Françoise Busby.

L’INPEA a été fondé en 1997. Son rôle est d’informer de manière à prévenir les maltraitances et les négligences envers les personnes âgées dans le monde. Prenant en compte la diversité de culture, d'éducation et des modes de vie, ce réseau, grâce à une coopération internationale, a pour but de renforcer les capacités de la société à prendre conscience des mauvais traitements subis par les aînés et réagir, dans quelque contexte que ce soit.

ALMA France est une fédération regroupant aujourd'hui 52 centres d'écoute et de conseil. Elle s’attache à développer son réseau depuis dix ans maintenant, afin de casser la loi du silence, loi implacable qui concerne les victimes de tous âges en fait. ALMA est à l'écoute de la maltraitance envers et de la part des personnes âgées et/ou handicapées.

Pour en savoir plus, consultez les sites internet www.inpea.net et www.alma-france.org.
ALMA France
BP 1526
38 025 – Grenoble cedex
Numéro national : 08 92 68 01 18


Publié le Jeudi 6 Avril 2006 dans la rubrique Société | Lu 9653 fois