Sommaire
Senior Actu

101 cardiaques : un appel du cœur pour combattre les maladies cardiovasculaires du 24 au 30 décembre 2012

A l’occasion des fêtes de fin d’année, « 101 cardiaques* » lancent un appel à la mobilisation des Français pour combattre les maladies cardiovasculaires. Le public est invité à soutenir financièrement la Fédération Française de Cardiologie, acteur de lutte contre les maladies cardiovasculaires dont les missions sont d’informer pour prévenir, soutenir la recherche et aider les cardiaques à se réadapter.


101 cardiaques : l’appel du coeur

Nous sommes 101.

Nous vivons dans votre département, sans doute près de chez vous, et nous souffrons de maladies cardiovasculaires. Nous ne faisons pas de bruit. Mais, aujourd’hui, nous voulons rompre avec force ce silence.

Nos pathologies ne sont pas toujours spectaculaires. Elles ont pour nom insuffisance cardiaque, AVC, thrombose veineuse, athérosclérose… Des noms savants qui cachent beaucoup de douleurs et de souffrances au quotidien.

Pour certains, un ascenseur en panne est un véritable drame. Pour d’autres un pack de bouteilles d’eau est déjà une charge trop lourde à porter. Certains d’entre nous ont perdu l’usage d’une jambe ou la maîtrise de la parole à cause de leur maladie. Beaucoup doivent dire adieu aux plaisirs de la vie : balade entre amis, fête de famille, sexualité…

Grâce à votre soutien, nous avons aussi de l’espoir. L’espoir que les chercheurs trouvent de nouvelles parades à ces maladies et améliorent notre vie au quotidien. L’espoir, aussi, que la prévention protège ceux qui nous sont proches. Et vous en faites partie.

Pour que ces espoirs prennent vie, vous pouvez faire la différence ! En donnant, selon vos moyens, vous nous aiderez à diminuer ces souffrances et, qui sait, à refaire des projets d’avenir.

Nous sommes 101 à vous le demander, mais en réalité nous sommes plus de 2 millions. Vous connaissez sûrement l’un de nous. Il bénéficiera aussi de votre don ! Pour lui comme pour nous, nous vous en remercions.

La Fédération Française de Cardiologie rappelle que les maladies cardiovasculaires sont de « vraies maladies »

- En France, les maladies cardiovasculaires représentent la première cause de mortalité chez les femmes et les plus de 65 ans, et la deuxième chez les hommes.
- 400 personnes en meurent chaque jour en France.
- Plus de 2.2 millions de malades, traités en affection de longue durée pour des maladies cardiovasculaires en souffrent au quotidien. Les maladies du coeur et des artères sont la principale cause d’handicap invisible majeur et représentent 28 milliards d’euros de dépenses annuelles.
- 20 millions de Français (touchés par le diabète, l’hypertension artérielle, le cholestérol, le tabac…) ont un risque élevé de développer une maladie cardiovasculaire.

Face à ce fléau, la Fédération Française de Cardiologie se donne pour principales mission de :

1/ prévenir les maladies cardiovasculaires,
2/ financer la recherche en cardiologie clinique,
3/ aider les cardiaques à se réadapter,
4/ mobiliser autour des Etats Généraux vers un Plan Coeur,
5/ inciter à se former aux gestes qui sauvent.

La FFC oeuvre sans subvention, grâce à la générosité de ses donateurs ; 98 % de ses actions sont financées par les dons, legs et assurance-vie.

Chaque don est une solution !

1 don = 3 effets (Prévention - Recherche – aide aux malades)
1- Optimiser les actions de prévention pour diffuser le message « 0 cigarette – 5 fruits et légumes – 30 minutes d’activité physique par jour »
2- Renforcer l’innovation en recherche fondamentale et appliquée ainsi qu’en chirurgie.
3- Améliorer le suivi et l’accompagnement des personnes malades et de leur entourage

Le public a différents moyens de donner à la Fédération Française de Cardiologie :

- Par internet : http://www.fedecardio.org/dons
- Par téléphone portable en téléchargeant l’application smartphone de la FFC : Cardioinfo
- Par courrier : Fédération Française de Cardiologie - 5 rue des Colonnes du Trône –75012 Paris

Toutes les informations sur la Fédération Française de Cardiologie

*« 101 cardiaques » représentent les 2 millions de patients présents dans les 101 départements de France et d’Outre-Mer.


Publié le Jeudi 20 Décembre 2012 dans la rubrique Santé | Lu 937 fois