Sommaire
Senior Actu

« 1 foyer 2 âges » : favoriser la cohabitation intergénérationnelle à Strasbourg

Une jeune femme de 24 ans, Ludivine Olivier, se lance dans la promotion de l’habitat intergénérationnel -partage d’appartement entre un senior et un étudiant- par le biais de son association « 1 foyer 2 âges » qui géographiquement, intervient sur la Communauté Urbaine de Strasbourg (Bas-Rhin).


« 1 foyer 2 âges » : favoriser la cohabitation intergénérationnelle à Strasbourg
Après Paris et sa banlieue, Montpellier, Lyon, Grenoble ou Nantes, c’est au tour des seniors et étudiants strasbourgeois de découvrir le concept de partage d’appartement entre deux générations.

En effet, cette jeune association « 1 foyer 2 âges », créée fin mai 2005 par des professionnels du secteur social, comprenant six bénévoles et présidée par Mme Pagona Arantes, psycho-gérontologue, se propose désormais d’organiser cette cohabitation intergénérationnelle sur Strasbourg et sa banlieue.

« Pendant que je faisais mes études en alternance, une de mes amies était hébergée gratuitement chez une personne âgée. J’ai trouvé cela sympa. On s’est dit qu’une fois les études terminées, on organiserait ce type de cohabitation. Sur ce, en 2004, j’ai vu un reportage télé sur le partage d’appartement entre seniors et étudiants en Espagne. A la fin de mon cursus, j’ai tenu ma promesse et décidé de mettre en place ce concept sur Strasbourg » précise Ludivine Olivier, responsable de l’association, qui a par ailleurs travaillé deux ans en maison de retraite. .../...

« Avec l’avancée en âge, il devient plus difficile de faire vivre ce tissu relationnel qui demande à sortir de chez soi. Devenus adultes, les enfants n’habitent plus au domicile des parents (eux-mêmes grands-parents ou arrière-grands-parents). Un espace vide se crée alors dans le logement. Une porte qui s’ouvre, la lumière qui s’allume le matin, le repas qui se prépare dans la cuisine… sont autant de sons, de sensations, de moments que l’on aime partager, vivre ensemble » remarque Ludivine Olivier.

D’un autre côté, « lorsque l’on est plus jeune, on a besoin d’un environnement favorable pour se lancer dans la vie. Suivre ses études ou démarrer sa vie professionnelle nécessite impérativement d’avoir un logement. En ce moment, notre société connaît une crise en la matière, et elle touche particulièrement les moins de trente ans » précise encore la jeune responsable de cette association.

Le principe de fonctionnement est le même que pour les autres structures déjà existantes. Dans une volonté de solidarité, le senior met à disposition, au sein de sa résidence principale, une chambre à un jeune en contrepartie d’une modeste somme d’argent (comprenant les charges courantes : eau, électricité…). Tous deux se partagent les tâches de la vie quotidienne selon les possibilités de chacun, afin de vivre une cohabitation harmonieuse. « Ces tâches ne correspondent pas à des activités déjà assurées par des structures d’aide à domicile » remarque Mlle Olivier.

Concrètement, avant de mettre en place les binômes senior/étudiant, plusieurs rencontres entre les personnes concernées, ainsi qu’une étude personnalisée, seront réalisées. Ensuite, l’association accompagnera la mise en place de la cohabitation et assurera un suivi régulier de son bon déroulement.

Les bénéficiaires sont les seniors de plus de 60 ans locataires d’un logement privé ou propriétaires, et les étudiants, jeunes travailleurs et demandeurs d’emploi de moins de 30 ans. Les frais de dossier de candidature s’élèvent à 20 euros pour chaque partie, et la cotisation annuelle pour les seniors et les jeunes qui cohabitent est de 180 euros par personne, soit 15 euros par mois.

Les premiers binômes devraient voir le jour à la rentrée prochaine. Rappelons cependant que ce concept manque principalement de candidats seniors, prêts à franchir le pas et qui acceptent l'idée d'accueillir un jeune dans leur domicile.

Pour plus de renseignements, merci de contacter
Ludivine Olivier
Tel : 06 85 12 14 00
ou par mail


Publié le Mercredi 26 Avril 2006 dans la rubrique Intergénération | Lu 15801 fois